Dures réalités d’une vie de couple : Quand le calvaire s’invite avec un mari sexuellement inopérant

Au sein des ménages, certaines femmes vivent au quotidien de dures réalités qu’elles préfèrent garder uniquement pour elles. En apparence, tout semble aller pour le mieux, mais elles sont parfois nombreuses à vivre difficilement avec un mari impuissant dans une grande pudeur.

Mais si privées de relations sexuelles, certaines d’entre elles optent l’endurance même pour souffrir en silence, d’autres, elles, s’adonnent carrément à l’adultère, au libertinage. Un calvaire vécu  par le ‘’malade’’ dans la pudeur et la crainte du  »Qu’en dira-t-on ? ».

Lactuacho.com a fait une ‘’discrète’’ intrusion dans ces vies de couples.

Dans certains couples, des fois avec les aléas de la vie, des hommes sont rattrapés par une maladie ou même le mystique et ne peuvent plus remplir leur devoir conjugal.  Avec l’impuissance dont souffre leur mari, beaucoup de femmes supportent très mal cette absence de relations sexuelles. Comment le couple le vit-il ?

Quelques mois en arrière, le ciel venait  d’ouvrir ses vannes en pleine banlieue de Dakar rendant encore plus compliquée la situation des inondations. Avec la grande quantité de pluie qui s’était déversée, presque la quasi-totalité des routes étaient impraticables.

C’est dans ce décor, à la terrasse d’une maison que nous avons trouvé un groupe de femmes organisant le tirage de leur tontine. Comme pour lancer un ballon de sonde, votre serviteur a lâché le sujet sous forme de questions.

Comment les femmes gèrent-elles ces genres de situation où leur mari est temporairement ou définitivement inopérant ?

Là où certaines se regardaient entre elles avec un sourire un peu mesquin, d’autres ont accepté d’y répondre soit par expérience personnelle ou vécue par une connaissance ou une proche.

« Je vis avec mon mari qui est aujourd’hui rattrapé par ce mal. Au début de notre mariage, il ne souffrait de rien et nous avons eu deux enfants : un garçon et une fille. Cependant, c’est lorsqu’il a pris une seconde épouse que son calvaire a commencé. Il est subitement tombé malade et c’est au sortir de cette maladie, qu’il est devenu impuissant. Certains disent que c’est un rival qui l’a marabouté.  Ce fut le moment choisi par ma coépouse pour demander le divorce. Je suis restée fidèle à mon mari parce qu’il a beaucoup fait pour moi, même si j’avoue que j’ai besoin d’avoir des rapports sexuels. Je suis jeune et je ne cache pas que je menais une vie sexuelle active avec mon mari et le fait que cela s’est arrêté subitement me cause beaucoup de peine », confie une femme,  la trentaine légèrement dépassée.

Mais loin d’être seule dans cette situation, elle nous souffle sans désigner personne que c’est une partie d’une vie passée sous silence qui rythme le quotidien de pas mal de femmes dans les ménages sénégalais.

« C’est difficile pour une femme de vivre avec un homme impuissant. On ne peut pas mesurer le degré de souffrance quand on ne peut pas entretenir des rapports intimes avec son mari. Parfois, j’ai des maux de tête et je suis stressée à longueur de journée, rien qu’à l’idée de savoir que je ne peux plus avoir ces relations avec mon mari. Comme si je partage mon lit avec un étranger. Au début, tout marchait à merveille mais depuis qu’il a fait un accident, il est devenu impuissant. Dans le cadre d’un couple, la femme comme son homme a besoin de mener une vie sexuelle active. En tout cas, c’est très dure de vivre une telle situation », confirme Kiné, une autre femme.

Après le tirage de la tontine, certaines femmes ont commencé à regagner leur demeure tandis que d’autres s’attardent dans les lieux pour causer et discuter de tout et de rien.

La première femme à témoigner nous confie en aparté « J’avoue que c’est comme si mes cellules sont toutes mortes. Je ne peux pas vous dire depuis combien de temps que je suis restée sans connaître le bonheur auprès de mon mari qui est devenu impuissant à cause des pratiques mystiques de sa première femme dont il s’est séparée. C’est peut-être même avec le manque de rapports que je souffre de toutes sortes de petites maladies. Les nuits sont longues à coté de lui et j’ai tout le temps des insomnies ».

Mais alors, qu’est ce qui retient ces femmes-là auprès de leur mari  ?

A cette question, beaucoup de femmes que nous avons questionné estiment que nos sœurs  préfèrent rester auprès de leur mari par loyauté et reconnaissance. Pour d’autres femmes, c’est l’argent et les privilèges qui les retiennent auprès de leur mari devenu un simple ami.

« Le mariage, c’est pour le meilleur et pour le pire. Donc quand ton mari souffre d’impuissance, il faut le soutenir moralement. La plupart du temps, c’est une maladie qui survient durant le temps que le couple mène sa vie. Au début mon mari était puissant et nous étions heureux. Mais avec le temps il ne ‘’fonctionne’’ plus. Par loyauté et par reconnaissance, je vais le soutenir et nous allons unir nos forces pour pouvoir trouver de remèdes pour qu’il puisse trouver sa santé d’avant. J’ai bon espoir parce que des spécialistes ont affirmé que cela peut guérir », témoigne N.Mar, une femme âgée d’une quarantaine d’années.

Pour cette autre femme rencontrée une semaine après ce tirage, des raisons plus profondes expliquent son attachement à son homme qui traverse ces moments à la fois délicats et difficiles.

« Même si mon mari ne retrouve plus sa virilité, je resterai fidèle à lui. Je me dis que, c’est le sort que la vie me réserve. J’ai vécu d’intenses moments de plaisir à ses côtés et nous avons eu trois merveilleux enfants. Si aujourd’hui, il se retrouve impuissant, je ne peux que le soutenir de toutes mes forces pour qu’il guérisse. Il beaucoup fait pour moi ainsi que pour la famille. Je ne vais jamais me lasser, je ferai le tour du monde pour mon mari retrouve sa santé ».

Pourtant, malgré le coté noble et digne affiché, l’aspect matériel aussi explique certaines ‘’fidélités’’, car d’autres femmes pour de l’argent, préfèrent rester auprès de leur mari.

« Ma meilleure copine vit avec son mari qui est super riche mais il est impuissant. En apparence tout montre un couple parfait. Quand elle m’a confié son calvaire, j’étais ébahie. Cependant quand ma copine dit qu’elle ne va jamais demander le divorce, j’ai compris que c’est en grande partie à cause de l’immense fortune de son époux. Mieux, elle m’a dit que ce dernier lui donne beaucoup d’argent, certainement pour acheter son silence concernant sa maladie. Est-ce temporel ou irréversible ? Elle ne m’a pas édifiée là-dessus », nous confie une anonyme.

Des fois dans les couples âgés, l’aspect sexuel, dans ces genres de situation est relégué au second plan, pour ne pas dire à l’arrière-plan.

« J’ai ma propre cousine dont le mari est un riche commerçant mais depuis quelques années, elle m’a soufflé qu’il est impuissant. Il a deux femmes et ma cousine en est la troisième. Aujourd’hui aucune par ses  femmes ne  veulent pas quitter le domicile conjugal. Elles disent qu’elles s’en fichent que ce dernier soit impuissant ou pas, ce qui importe, est qu’elles vivent dans de bonnes, voire d’excellentes conditions », confie Mme Amina.

Chez les plus jeunes, une situation, une porte ouverte à l’adultère !

A côté les femmes plus jeunes, si elles ne divorcent pas, d’autres préfèrent carrément aller ailleurs pour satisfaire leur libido.

En témoigne ce jeune homme allongé dans le canapé de son salon. Sirotant sa tasse de thé, Babs comme l’appelle affectueusement ses amis, est célibataire. Il grille une clope avant d’entamer la discussion avec nous.

« Présentement je sors avec une femme mariée qui m’a carrément dit que son mari est impuissant et elle ne veut pas divorcer. Mais elle a besoin d’avoir des relations sexuelles car elle est jeune et veut vivre sa vie. Parfois elle vient passer la journée chez moi, pour vivre la seule chose qui manque chez elle. Cependant elle me taquine en disant qu’elle est prête à quitter son mari, j’accepte de l’épouser », confie Babs sous les rires de ses camarades.

Est-ce pour égayer l’ambiance ou une triste réalité ? En tout cas, un de ses camarades  dans la même situation que lui nous fait une révélation fracassante :

« C’est dans notre salle de musculation que j’ai fait la connaissance d’une dame qui allait plus tard devenir ma petite amie par la force des choses. Au-début, je la croyais célibataire, mais elle m’a avoué sa situation matrimoniale en me disant que son mari est impuissant et elle a besoin de vivre sa vie sentimentale comme toute femme mariée. On se voit trois fois par semaine pour entretenir de relations intimes. A ma question de savoir ce qui allait lui arriver si par accident elle tombait enceinte, elle m’a répondu que son mari ne trouve pas d’inconvénients à ce qu’elle ait un petit copain. Et elle m’a même dit que son mari serait prêt à reconnaître  comme son propre enfant, un bébé né d’une autre relation », témoigne Alex, l’ami de Babs.

Une histoire renversante ! Et pourtant,  comme pour confirmer ce calvaire vécu par ces maris, une dame renontrée loin de ce cadre,  nous livre une autre histoire de ce libertinage.

« Ça peut être vrai, car j’ai connu une femme avec qui on  habitait dans le même quartier qui se faisait sauter par des jeunes car son mari est impuissant. La femme le faisait au su de tout le monde, même son mari était au courant. Cependant il préférait toujours garder le silence pour ne pas éveiller de soupçons sur sa maladie que les habitants du quartier murmuraient. Cette femme entretenaient des rapports sexuels quand elle le désirait », témoigne Dieynaba.

Sur le plan moral et religieux, ces libertinages sont unanimement condamnés .

Devant des situations pareilles, les islamologues recommandent purement aux hommes mariés, malgré la sensibilité de la question de ‘’libérer’’ leurs femmes, si elles ne peuvent pas s’abstenir. Pareils pêchés comme l’adultère, sont plus légers dans le célibat que dans les liens du mariage, nous ont-ils confiés.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles