Quand déserter, devient le nouveau visage de la migration !!!

La tournure que prend la migration transfrontalière n’a pas encore agité bien des esprits.

Ce concept fréquemment discuté, semble revêtir un contenu inédit : il ne s’agit plus à présent, d’une banale lutte pour la défense ou non du droit  à  la  mobilité humaine accepté à certains mais refusé à d’autres.

Face à un cumul des opulences et des richesses, jamais vues dans le monde, la grande partie de l’humanité, laissée en rade par le développement, a été meurtrie par cet abandon .Elle n’a jamais cessé de s’interroger sur son désarroi, sans que l’on puisse réussir à prévaloir les raisons sur un sort aussi cruel.

La vague de migrants d’Amérique centrale et Latine  pour les USA, après une traversée ovationnée du Mexique, en dit long  sur ce que prépareraient d’autres ‘’laissés pour compte ‘’ en Afrique et ailleurs qui n’iraient plus projeter une migration classique mais leur déménagement tout court des pays d’origine, pour aller habiter dans ceux de la richesse et de l’opulence.

Cet exemple contemporain  ne devrait –il pas inspirer les pauvres de tous les recoins du monde. ?

 

Boubacar Séye

Président d’horizon sans frontières

Chercheur en migration

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles