Lutte contre le changement climatique dans les pays en développement L’UE débloquera environ 230 milliards FCFA

 

L’Union européenne a procédé  au lancement d’une nouvelle phase de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique. Ceci constitue une contribution de l’UE à la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement. Elle va débloquer près de 350 millions d’euros (environ 230 milliards FCFA).

« Le Commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, a lancé, hier, une nouvelle phase de l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique (AMCC+) qui sera en vigueur jusqu’en 2020. A ce titre, l’Union européenne (UE) débloquera près de 350 millions d’euros (environ 230 milliards FCFA), auxquels s’ajouteront les investissements privés et les investissements publics nationaux que cette aide financière devrait attirer .L’AMCC+ est appelée à devenir l’un des principaux outils de l’Europe pour appuyer les pays en développement les plus vulnérables dans la lutte contre le changement climatique », nous dit un  communiqué parvenu à lactuacho.

D’après le document, l’AMCC+ est l’une des contributions majeures de l’UE à la mise en œuvre du programme d’action d’Addis Abeba (PAAA), qui demande que des mesures urgentes soient prises pour lutter contre le changement climatique.  Et ce PAAA, associé au Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui inclut l’action sur le climat en tant qu’objectif de développement durable n°13, déterminera le développement et la coopération au niveau international pour les quinze années à venir.

Selon le document, M. Mimica a déclaré à ce propos: «C’est une priorité essentielle pour l’UE que d’appuyer les pays les plus vulnérables dans leurs efforts d’adaptation au changement climatique et, parallèlement, de transition vers des économiques vertes et durables. Il existe des exemples de réussites encourageantes que nous allons reproduire et développer au cours des prochaines années».

Toujours d’après la source, Miguel Arias Cañete, Commissaire pour l’action pour le climat et l’énergie, a ajouté : «Il s’agit d’une initiative ambitieuse qui démontre que l’UE renforce son financement dans le domaine du climat afin d’aider les pays les plus vulnérables à agir contre le changement climatique. Elle envoie aussi un signal clair avant la conférence COP 21 qui aura lieu à Paris en décembre 2015: l’UE tient ses engagements et est prête à continuer à jouer son rôle».

Et le document de préciser : « Depuis 2007, l’AMCC a soutenu 51 programmes dans 38 pays et 8 régions au cours de sa toute première phase. Avec l’AMCC+, l’UE continuera d’apporter une assistance technique sur les questions de changement climatique aux Pays les Moins Avancés (PMA) et aux Petits États Insulaires en Développement (PEID), afin qu’ils puissent apporter leur contribution lors des négociations internationales sur le climat ».

 

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles