Attaque barbare contre le campement Kangaba de Bamako : message de condamnation et de condoléances de De Souza

Le Président de la Commission de la CEDEAO dit avoir appris avec indignation et grande stupeur, l’attaque barbare perpétrée, dans l’après-midi du 18 juin 2017, contre le campement de villégiature situé dans la localité de Kangaba en banlieue de Bamako et qui a occasionné des pertes en vies humaines et des blessés graves de plusieurs nationalités.

Une fois de plus, les ennemis de la paix viennent de démontrer leur mépris total à la vie humaine et leur opposition manifeste au processus de pacification en cours au Mali, s’indigne-t-il dans un communiqué parvenu à www.lactuacho.com.

En cette triste occasion, le Président de la Commission de la CEDEAO condamne, avec la plus grande rigueur, cette barbarie d’un autre âge et présente ses vives condoléances au Gouvernement et au courageux Peuple maliens, ainsi qu’à toutes les familles éplorées. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Marcel De Souza a tenu surtout à saluer et à féliciter la bravoure et l’efficacité des forces spécialisées maliennes dont l’intervention rapide a permis de limiter les dégâts, souligne le communiqué. Il associe à cette marque de reconnaissance, les forces amies de la MINUSMA, de Barkhane et de l’EUTM qui, chaque fois que de besoin, ont su apporter le soutien nécessaire à leurs homologues du Mali.

« Le Président de la Commission de la CEDEAO exprime le soutien de toutes les institutions de la Communauté à son Excellence, Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, pour sa détermination à venir à bout de la crise multidimensionnelle que traverse son pays à travers la mise en œuvre complète de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger », conclut le document.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles