Arène politique : le défi lancé par Karim Wade à Macky Sall largement relayé par la presse sénégalaise

La presse sénégalaise parvenue Apanaews a été largement dominé par le défi lancé par le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et à un autre degré par les attaques de l’opposant Idrissa Seck.

«Le chef de l’Etat attaqué de toutes parts : Macky Sall pris en étau », rapporte L’Observateur. « Il (Macky) doit se rendre à l’évidence et se résoudre à m’affronter », dit Karim Wade, alors qu’Idrissa Seck charge  : «Il (Macky) doit se souvenir qu’il n’est pas sous-préfet du président Aziz ».

« De son exil qatari, Karim défie son bourreau », écrit Vox Populi, dans le quel journal, Wade-fils estime : «Le moment est venu pour Macky de m’affronter ».

« Partout où ma cause a été entendue par un tribunal impartial, le droit et la vérité lui ont été opposés, anéantissant ainsi ses rêves de se débarrasser de l’adversaire politique que je suis », affirme Karim Wade, ajoutant : « Je suis plus que jamais déterminé à le battre au soir du 24 février 2019 (date de la présidentielle) ».

Toutes choses qui font dire au Quotidien que «Karim défie Macky » en l’invitant à se résoudre à l’affronter à la présidentielle 2019. « Macky est le sous-préfet du président mauritanien Aziz », tacle Idrissa Seck dans le même journal.

A propos de la présidentielle 2019, Sud Quotidien note que «Karim met en demeure Macky Sall », avant que L’As n’en rajoute une couche « Je suis déterminé à battre Macky », dit Karim Wade dans ce journal.

Et dans Walfadjri, Wade-fils dit à qui veut l’entendre : « Je suis plus que jamais déterminé à battre Macky ».

Parlant de la bataille pour la conquête de Thiès, ce journal voit «Ciré Dia (Dg de la poste) à l’assaut du grenier électoral d’Idrissa Seck ».

Avec APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles