Omar Gueye, ministre de la pêche sur le nouveau code de la pêche mauritanien: « Il nous impose une partie difficile »

Le ministre de la pêche et de l’Economie maritime, M. Oumar GUEYE, a présidé la cérémonie de célébration de la Journée mondiale de la pêche, dont le thème : « Gouvernance locale: Rôle et responsabilité des acteurs face à la nouvelle réglementation de la pêche». Interpellé sur les licences de pêche avec la Mauritanie, M. Oumar Gueye estime que le nouveau code de la pêche de ce pays impose une partie difficile aux pêcheurs de Saint-Louis.

Oumar Gueye souligne qu’il faut respecter la réglementation de ces pays mais ils demandent à ces pays pour des raisons historiques, de proximité, d’accorder des distances pour nos pêcheurs parce que le Sénégal est également un pays de pêche.
« Nous avons plus de 20 000 pirogues à peu prés, nous débarquons plus de 400 000 tonnes, donc une compréhension par rapport à ces pays voisins.des négociations se poursuivent mais actuellement, c’est vrai avec la Mauritanie, nous n’avons pas encore signé. Les conditions du nouveau code de la pêche de la Mauritanie nous imposent une partie difficile pour nos pêcheurs de Saint-Louis. Ils doivent débarquer leur prise en Mauritanie, vous comprenez aisément que cela est très difficile mais nous continuons les discussions mais en attendant, il n’y a pas de licence de pêche, que les pêcheurs fassent attention pour ne pas pêcher dans leur zone territoriale », a précisé M. Oumar Gueye, en marge de la cérémonie.
Il estime que le sous-secteur de la pêche occupe la première place des exportations en 2015 (avec près de 195,6 milliards, soit 20,87% des recettes d’exportations totales), et participe à hauteur de 3,2% du PIB. Et, il joue un rôle clé dans la nutrition et la sécurité alimentaire en assurant près de 70% des apports protéiniques d’origine animale.
Selon Oumar Gueye, en initiant la Journée mondiale de la Pêche, les acteurs avaient pour préoccupation d’assurer une croissance durable à tous ceux et celles qui pratiquent et vivent de la pêche, notamment de sa filière artisanale.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles