Cuisine, ces plats qui font le bonheur des sénégalais et des touristes

La cuisine sénégalaise n’a rien à envier à celle qui se fait ailleurs, bien au contraire elle présente de nombreux atouts grâce à sa diversité. Entre septembre et octobre 2015, jovago.com, le site de réservation d’hôtels en Afrique a réalisé un sondage afin de dresser le top 5 des mets les plus appréciés au Sénégal.

Thièbou dieune: C’est le favori des sénégalais, plus de 53% de la population le mange chaque jour et près de 92% le mange au moins 2 fois dans la semaine. Le Thiebou dièn est réalisé à base de riz, de poisson et de légume et de certains assaisonnements dont seules les sénégalaises ont le secret. D’après les livres d’histoire, ce plat tire ses origines de la ville de Saint-Louis au 14esiècle, ou l’on prépare une variante dénommé Thiebou diène Penda Mbaye. Au 21e siècle, le Thiebou dièn a fini par sortir des frontières sénégalaises pour devenir un plat africain tout simplement, mais l’évocation seule de son nom à travers le monde renvoie à l’hospitalité légendaire du pays de la teranga.

Yassa (poulet ou viande): A côté du légendaire Thiebou dièn, le yassa (riz au poulet ou à la viande) est parti pour être le plat des grandes occasions, un peu plus onéreux que le précédent du fait du prix de la viande et de poulet qui ont grimpé sur le marché. Mais il n’en demeure pas moins que près de 59% des sénégalais le mange au moins 2 fois dans la semaine.

Mafé : Sans pour autant être une spécialité culinaire spécifique au Sénégal (puisqu’on le retrouve dans presque toute l’Afrique subsaharienne sous des appellations différentes), le mafé n’en demeure pas moins très apprécier des sénégalais. 33% des personnes interrogés le mange au moins 2 fois dans la semaine.Lemafé est une sauce onctueuse à base de pâte d’arachide. Sa préparation peut s’agrémenter de viande ou de poisson. Ce plat s’accompagne facilement avec du riz.

Soupe kandja :Plat très prisé au Sénégal, pas une semaine ne passe sans que l’on en déguste chez soi. Près de 14% des sénégalais le mange au moins 2 fois par semaine. Il trouve également un grand succès auprès de la forte communauté guinéenne dont il tirerait ses origines. A base d’huile de palme et de gombo, le Soupe kandia est un mets goûteux et digestif.

Dakhine: Souvent cuisiné le dimanche, ce plat propre à la cuisine sénégalaise qui tirerait son origine chez les laobé, a très vite intégré les habitudes alimentaires de la population. Ils sont environs 21% à le manger au moins 1 fois par semaine. Le Dakhine est un plat à base de riz (un peu pâteux), de la viande et de patte d’arachide.

 

Ismael Kambell

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles