Coup gueule du maire Moussa Sy contre les agissements des autorités étatiques

Depuis la déroute des listes proches du camp présidentiel dans la capitale lors des élections locales du 29 juin dernier, les vainqueurs issus des listes de Taxawu Dakar à leur tête le maire de Dakar Khalifa Sall, sont devenus la cible des autorités étatiques. Cet avis est du maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy qui était, avant-hier mardi 16 juin à la rencontre du maire de Dakar Plateau Alioune Ndoye avec sa base. «Depuis la victoire de Taxawu Dakar aux dernières élections locales avec la réélection de Khalifa Sall  nous avons constaté que l’Etat nous traite d’adversaires. A tous les niveaux, nous voyons qu’il y’a des problèmes. L’Etat nous fait une concurrence déloyale qui ne justifie même pas», a-t-il dit.

Pis, souligne-t-il, les autorités étatiques tentent même de les retirer les prérogatives que les confère la loi, «On a un ministre qui  s’érige en maire ou bien en ministre de la ville qui veut prendre nos prérogatives, qui veut se substituer à nous. Or, il n’est même pas de Dakar», fustige Moussa Sy s’emportant ainsi contre le ministre du cadre de vie et du renouveau urbain, Diène Farba Sarr.

Par ailleurs, Moussa Sy  se dit outré par le mutisme de l’Association des maires du Sénégal (Ams) sur les différends qui ont opposé des maires issus du camp de Taxawu Dakar à l’Etat du Sénégal,

«L’Association des maires du Sénégal n’est d’aucune utilité. L’association n’a jamais condamné tout ce qui s’est passé entre les maires et l’Etat», déplore-t-il.

Face à cette situation, le maire des Parcelles Assainies, indique que les maires proches de Khalifa Sall ont pris conscience de la situation. «Il nous est arrivé maintenant après un an de constat de réagir pour montrer à l’Etat que nous jouissons de la même confiance et de la même légitimité des populations qui ont élu le Président de la République ».

Moussa Sy s’est aussi insurgé contre l’arrivée tardive des forces de l’opération de désencombrement des artères de la gare routière de Petersen qui a pris feu, le week-end dernier. «Si les forces de l’ordre étaient là, au moment opportun, en nombre par rapport à tout ce qui a été fait comme correspondance, on n’aurait pas eu cette situation. Il n’aurait eu aucun problème. Les gens ont été des observateurs», a dit Moussa Sy.

Continuant dans sa dénonciation, le maire des Parcelles Assainies trouve que les forces de l’ordre auraient reçu des ordres de leurs supérieurs.

Toutefois juge-t-il, «l’Etat serait tenu responsable de tout ce qui avait découlé de la révolte des marchands ambulants».

Moussa Sy d’affirmer en outre, que l’élection de Khalifa Sall et des maires qui l’ont accompagné dans la coalition Taxawu Dakar lors des dernières élections locales du 29 juin est le fruit d’un bilan positif reconnu par la population dakaroise.

Source ‘’Sudonline’’

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles