Bénévolat, bienfaisance et humanitaire, ED O Sénégal au chevet des plus démunis

« Soleil, farniente, décompressé » sont souvent les motivations des visiteurs français au Sénégal.

Pourtant, pour trois d’entre-eux, vacances riment aussi avec actions humanitaires. C’est  le cas de ces  membres  de l’association française Ed O Sénégal.

A peine débarqués sur le sol dakarois, trois membres de l’association française Ed O Sénégal ont déjà réalisés des gestes de bienfaisance envers des bénéficiaires sénégalais.

On peut citer pèle mêle un don de livres neufs, achetés aux 4 vents Mermoz, au groupe scolaire des Pédagogues HLM Grand Yoff, un don de lait pour nourrissons à la pouponnière de Dakar Médina, un don de fauteuil roulant à une handicapée demeurant à la Médina gueule tapée, un don de fournitures scolaires à l’école à l’hôpital Le Dantec, …

Françoise, chargée de la communication au sein de cette organisation, explique : « nos missions sont souvent de courte durée, une ou deux journées maximum par bénéficiaire, et visent à apporter un coup de pouce à des partenaires fiables afin que leur avenir soit meilleur. Toutefois, nous privilégions toujours l’éducation, la santé et les bébés des pouponnières »

C’est une petite association bien structurée qui collectent par exemple des vêtements, des jouets, des livres et des jeux récréatifs. Ensuite, des bénévoles les amènent au Sénégal pour être distribués à Dakar ou en brousse, dans un village proche de Loul Sessene.

Leur travail est entièrement bénévole. En France, tout au long de l’année, ils multiplient les actions de collecte de fonds qui serviront à financer les projets votés lors de l’assemblée générale de fin d’année.

« Avec l’appui de notre chargée de Développement, nous faisons appel à des donateurs potentiels. Nous organisons également une tombola, une vente de calendriers et un repas pour récolter un peu d’argent », précise Christiane, la secrétaire.

C’est une micro-entreprise bénévole et bienfaisante qui mène des actions depuis plus de 11 ans sur le territoire sénégalais. On peut citer des réalisations comme l’ensemencement de 7 ha de mil en 2006 à N’Diagamaba (Fatick), la plantation de manguiers, le maraîchage, l’élevage, …

Prochainement, les missions vont  être mises en œuvre au dispensaire de Yeumbeul, au dispensaire du District de Keur Massar et  en brousse près de Fatick.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles