Ascendance du président : Un guide religieux extirpe Macky des eaux sales où Me Wade l’avait catalogué

A l’inverse des rôles, c’est le président Macky Sall qui doit prier pour ce guide religieux de Kaffrine ! Lactuacho vous dit pourquoi…

Le ‘’Populaire’’, ‘’Pop’’ pour les intimes indique dans sa livraison du jour que la ziarra annuelle de la famille de Ahmadou Bamba Sall – grand érudit islamique qui a vécu entre la 2nde moitié du 18e siècle et les premières décennies du 19ème siècle – samedi dernier dans le village de Bamba Modou (région de Kaffrine) a été l’occasion pour le porte-parole de cette famille religieuse de réagir aux récentes attaques de Wade contre les origines familiales de SMS.

Un homme apolitique

Après avoir précisé que sa famille ne s’est jamais mêlée du débat politique, El hadj Mohamed Sall, porte-parole de la famille Sall de Bamba Modou, principal animateur de la manifestation, a justifié cette parenthèse à connotation politique dans cette manifestation religieuse, par la nature des déclarations de Wade :

«Son discours n’est pas politique, il est social et interpelle donc toutes les forces sociales du pays, au premier rang desquelles les guides religieux, qui n’ont d’ailleurs pas failli à leurs responsabilités, car ayant élevé la voix dans le sens qu’on était en droit d’attendre».

La grande lignée maraboutique de Macky
D’après, ‘’Pop’’, El hadj Mohamed Sall  a salué la réaction de ses confrères marabouts, pour ensuite  lancer : « En plus d’être des guides religieux, nous nous sentons directement concernés par ces propos particulièrement choquants, car la personne visée est un des nôtres.

On a les mêmes origines, on est issu du même ancêtre qu’est le grand Eli Banna Moussa Sall, et on a le même sang. La famille Sall du Saloum est de la lignée de Ali Eli Banna, aîné des enfants de Eli Banna, et sa présence aussi loin des terres du Fouta s’explique par la tentative de conquête du Saloum à partir de Kahone par son ancêtre venu du nord du pays à la tête de ses troupes».

D’après le journal toujours, le porte-parole a ajouté : «Ali Eli Banna sera tué après 14 ans d’hostilité, à Kahone même, par le Guelwar Mbégane Ndour qui va ainsi instaurer le règne des Guelwar au Saloum. Amath Eli Banna, frère cadet de Ali Eli Banna, resté au Fouta avec sa sœur Fayol Eli Banna, se retrouvera en alliance avec les Koliabés dirigés par Koli Tenguela». Visez la suite…

Ascendance directe

«C’est Amath Eli Banna qui est l’ancêtre direct de (SMS)», dit-il en précisant : «Donc on ne peut s’attaquer au sang de (SMS) sans toucher au nôtre. Dans cette maison où nous nous trouvons aujourd’hui, et dans d’autres maisons de la famille Sall du Saloum, (SMS) a toujours assumé ses responsabilités de fils et de frère, alors même que seul Dieu savait qu’il deviendrait un jour Président de la République».

Les mises en garde

Il n’a pas manqué à ce niveau de son discours de menacer. «A l’auteur de ces attaques, je voudrais simplement dire ceci : qu’il arrête, qu’il ne recommence jamais !

Les Wolofs disent que les oreilles d’une personne sont plus âgées que la personne (nopp mo mag borom) pour affirmer la réalité de l’existence d’une chaîne de transmission de l’histoire permettant aux gens de connaître des évènements antérieurs à leur naissance. On ne peut pas salir (SMS) dans ses origines et sa naissance ; son histoire et celle de sa famille sont bien connues. Il n’y a rien qui soit caché».

Ces révélations sur le père du Prézi…
Selon l’orateur, «le père de (SMS), dans sa jeunesse, a quitté Ndouloumadji dans le Fouta pour venir jusqu’à Fatick dans le Sine à la recherche de travail. S’il avait quitté ce village où sa lignée vivait déjà depuis 200 ans pour des raisons un tant soi peu infamantes, il n’aurait jamais pu retourner plus tard dans la localité, précisément à Nguidjilogne, pour chercher épouse, pour qui connaît les mœurs du pays à cette époque-là».

 »Pop » ajoute qu’à ce niveau encore de son discours, le porte-parole a laissé subodorer des choses qu’il n’a pas voulu dire. «Je le répète, le père de (SMS) a quitté son terroir de Ndouloumadji pour venir à Fatick dans l’espoir de trouver du travail. L’histoire retient que pour les mêmes raisons, le père de (3W) a quitté son village de Ndam Ndam dans le Gandiol pour venir à Kébémer. Donc que (3W) bannisse définitivement de sa bouche les injures familiales du genre qu’il a récemment proférées contre (SMS). J’insiste là-dessus, ‘nopp mo mag borom’ et dans ce pays, il ne s’est rien passé qui ne soit connu de certains au moins».

Ces allusions directes…
En tout cas, dans des propos très allusifs, il explique que «ce que (3W) a dit de (SMS), lui seul le sait. (SMS) n’a aucun ancêtre parti dans l’au-delà en emportant un scandale. Il n’a aucun ancêtre ayant vécu dans un village qu’on refuse de désigner par son nom authentique par superstition».

Et nos confrères de s’exclamer, Cheuteuteuteut !!!! Il faudra bien qu’il explique certaines choses. En tout cas, finissant sur cette affaire, El hadj Mohamed Sall dit :

«Et si on retournait dans le passé dont (3W) a parlé, (SMS), on lui aurait forgé un sabre, on lui aurait confectionné un fourreau et des harnais pour sa monture, et à la tête de ses hommes, il chevaucherait vers le champ de bataille. C’est cela son héritage familial. Donc que la calomnie cesse, car on a beau vouloir ne pas se rabaisser dans ce débat sans grandeur, si l’on persiste à calomnier nos origines, on finira par répliquer. Et on en sait des choses», conclut le journal/

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles