Sénégal : Les journalistes invités à promouvoir le tourisme durable

Cette année, la Journée mondiale du tourisme, célébrée le 27 septembre, a été centrée sur le thème « Tourisme durable, un outil au service du développement » coïncidant ainsi avec l’Année internationale du tourisme durable pour le développement de 2017.

A cette occasion la plateforme de réservation d’hôtels Jumia Travel, qui développe ses activités au Sénégal depuis trois ans, a organisé en partenariat avec le Syndicat d’Initiative et du Tourisme du Lac-Rose une journée touristique destinée aux journalistes et blogueurs.

Cette année, la célébration de la journée mondiale du tourisme a eu goût particulière au Lac-Rose qui a accueilli des invités du monde des medias et quelques bloggeurs, venus découvrir le temps d’une journée les bienfaits d’une journée touristique dans l’un des sites les plus célèbres du Sénégal. Balade sur le lac en pirogue, explications sur le déroulement des activités économiques, notamment de l’extraction du sel, balade en 4×4 sur les dunes, piscine party, rien n’a été laissé au hasard pour permettre aux invités de vivre une belle journée de célébration.

Selon Ismael Cabral Kambell, chargé de communication et relation publique « il est plus facile de parler d’une chose dont on maîtrise les différents aspects. Nous avons donc jugé opportun de permettre à nos partenaires medias de profiter d’une journée touristique, certains d’entre eux n’avaient jamais été au lac, cela a donc été un instant de découverte ».

Le Lac rose, qui jadis constituait l’étape finale du rallye Paris-Dakar, voit peu à peu sa popularité baissée depuis l’arrêt de ce grand rendez-vous sportif, désormais sur les pistes de l’Amérique latine. « Le secteur rencontre beaucoup de problèmes depuis plusieurs années, et ce n’est pas seulement au niveau du lac », a tenu à souligner Bocoum Diouf, le président du Syndicat d’Initiative et du tourisme du Lac rose. « En ce qui nous concerne, nous déplorons le fait que depuis quelques années nous assistons au développement d’une activité anarchique de construction d’habitats autour du lac, cela met en danger la survie de ce site, qui d’année en année rétrécit. Le lac rose est également laissé à son sort, pas de nettoyage, aucun poste de sécurité pour les visiteurs, aucune stratégie de promotion. Malgré nos interpellations envers les autorités, rien n’est fait pour sauver ce patrimoine mondiale de l’Unecco ».

Les attentes sont nombreuses pour ces syndicalistes qui ne disposent pas de moyens conséquents. « Nous invitons également les journalistes Sénégalais, dont la mission est d’informer et éduquer, de nous aider également à faire la promotion des sites touristiques naturels sénégalais. Ils ont un rôle important dans le développement du tourisme dans notre pays, notamment du tourisme local ».

Pour accompagner les différents acteurs du secteur touristique du lac, Jumia Travel se dit prêt à former les intervenants. « Nous devons nous mobiliser pour rendre au lac sa renommée mondiale. Pour cela, les acteurs de ce secteur doivent être mieux formés et organiser. Cela passe par la maîtrise des outils de promotion comme le blogging, les réseaux sociaux, l’organisation d’événements, la gestion hôtelière… Nous sommes convaincus que mieux former ces acteurs pourront eux même résoudre une partie des problèmes auxquels ils sont confrontés », souligne Mamadou Mareme Diop, Country Manager de Jumia Travel.

Le Sénégal dont l’objectif est de 3 millions de touristes d’ici l’horizon 2020, possède de nombreux atouts, toute fois selon les acteurs du secteur, la mise en place d’une stratégie nationale et la coordination des efforts font défaut.

 

Marie Josèphe

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles