PARTICIPATION CITOYENNE : 600 millions F CFA pour le soutien de l’émergence des jeunes

Au cours des prochaines décennies, l’Afrique sera confrontée à plusieurs défis liés aux changements climatiques, les migrations, le manque d’éducation, entre autres. Pour prévenir à tous ces risques afin de protéger les couches vulnérables que sont les jeunes et les femmes, un programme dénommé « Yeewu » vient d’être lancé. Il permettra de venir en aide aux couches vulnérables.

Pour le développement de l’Afrique en général et du Sénégal en particulier, le potentiel des jeunes et de femmes doit être exploité. Ces mots émanent de Sobel Abdou Aziz Ngom, fondateur et Directeur de Social Change Factory, qui a fait savoir que le développement de l’Afrique doit être conduit par ses hommes. « Il est temps d’investir sur la jeunesse et il ne faut plus attendre pour permettre à l’Afrique d’émerger », a-t-il déclaré. Sobel Ngom s’exprimait en marge du lancement du programme « Yeewu » qui, aujourd’hui, s’applique dans huit (8) pays africains et en France. Son objectif est de renforcer les conditions d’éducation des jeunes, à travers une participation citoyenne et d’insertion professionnelle. « Nous œuvrons sur l’émancipation, l’autonomisation et l’engagement de la jeunesse à travers les domaines de l’éducation, de la participation citoyenne et de l’emploi pour l’émergence de la jeunesse. Le programme est élaboré à partir d’un ensemble de projets accompagnés de nombreux défis notamment l’éducation et la formation. Ces projets sont au nombre de six et commencent pour les enfants de 9 ans à l’école avec un jeu dénommé « Yama Gueneu Xam » et d’autres projets dans l’éducation et le renforcement des capacités pour des jeunes qui sont à la porte de l’école et ceux qui sont dans les universités. Ils seront formés en entreprenariat et en informatique. Mais, il permet également de traiter des sujets importants qui sont liés à la vie publique et qui concernent la santé, l’économie. L’occasion sera également de les sonder sur ce qu’ils pensent aux réformes politiques et sociales. Le concours « voix des jeunes » qui couvre 8 pays et touche plus de 5 millions de jeunes en Afrique est le projet phare de ce programme, sans compter la plateforme qui permet de connecter les étudiants diplômés et qui ne trouvent pas d’emploi. « Yeewu est un programme qui vise à construire l’avenir que nous voulons pour la jeunesse », souligne M. Ngom. La première phase du projet est financée à hauteur de 600 millions F CFA
Et d’ici l’horizon 2021, selon le fondateur de cette structure, ce montant connaîtra une hausse importante. Ce projet cible les jeunes de 9 à 29 ans qu’ils soient à l’école où déscolarisés.
Pour Martina Boustany, représentante de l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, prenant la parole a fait savoir Le gouvernement des États-Unis est très déterminé à aider les pays africains dans l’éducation des jeunes, tout en leur aidant à réaliser leurs objectifs.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles