Ouverture de la FIDAK 2015 Le Premier ministre juge les performances des échanges intra-africains très modestes

Le premier ministre  Mohamed Boune Abdallah Dionne, qui a procédé ce samedi 5 Décembre 2015 à l’ouverture officielle de la 24 éme  Foire Internationale de Dakar (FIDAK) dont l’invité d’honneur est la République du Cameroun, a jugé les échanges intra-africains très modestes.

« Nos performances en matière d’échanges intra-africains sont encore très modestes, alors que le volume des échanges intra-asiatiques et intra-européens tournent respectivement autour de 52% et de 72%, celui des échanges intra-africains peinent à franchir le seuil de 12%. L’Afrique à l’exclusion des pays méditerranéens, reste l’une des zones du commerce international la plus coûteuse. 11 des pays  où le coût des exportations  est le plus élevé dans le monde sont situés en Afrique », a expliqué le Premier ministre Mohamed Boune Abdallah Dionne en marge de la cérémonie d’ouverture.

Selon le PM, face à cette situation lourde de défis, il  faut agir vite pour lever les obstacles dont les plus saillants demeurent la fragmentation géographique, économique, le manque d’infrastructures, la faiblesse du secteur manufacture, les nombreuses obstacles de la libre circulation des biens et le terrorisme dans les régions centre de notre continent.

Et Mohamed Boune Abdallah Dionne de poursuivre : «  Ce constat nous interpelle tous au regard de tous nos potentiels du continent, de ses populations en organisant des flux commerciaux plus intenses et plus fluides notre production et nos produits. Il y a un réel besoin de développer le commerce à nos portes et vos voisins les plus immédiats.

La facilitation des échanges est devenue un enjeu transcontinental et bien entendu entre l’Afrique et le reste du monde. La facilitation des échanges constitue un défi mais surtout une opportunité pour nos pays de s’inscrire dans la voie de l’émergence à travers des stratégies axées sur la simplification, la vulgarisation et l’harmonisation des procédures liées au commerce international. A l’échelle du continent, nous devons travailler à l’instauration d’une zone de libre échange ».

Toujours le Premier ministre dans son allocution, estime que les deux pays entretiennent des relations structurés qui portent sur d’importants produits comme les produits de beauté, halieutiques, crustacés, les produits industriels automobiles, les produits pharmaceutiques.

« Haut lieu de rendez-vous d’affaire commercial, depuis son inauguration en 1974 par le président Léopold Sédar Senghor, la Foire de Dakar a toujours su rester un lieu privilégié de promotion des échanges commerciaux, économiques et aussi culturels. Cette année, l’édition de la FIDAK est passée sous le thème facilitation des échanges et développement régional des  défis et opportunités. Il faut noter d’ailleurs ce thème comme ceux des éditions précédentes ont toujours apporté une large part à l’intégration africaine et au développement régional. Le choix d’un tél thème ne procède pas d’un hasard, il est l’expression d’une volonté de corriger une situation à bien des égards peu enviable pour notre continent », dira le PM.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles