Ouganda dévoile le premier bus à énergie solaire du continent africain

Paul Isaac Musasizi le PDG de la société de technologie Kiira Motors Corporation est le cerveau qui se cache derrière le premier bus électrique à énergie solaire de l’Afrique, qui fait ses débuts ce 16 Février.

Ce bus de 35 places, connu sous le nom « Kayoola », peut parcourir jusqu’à 80 kilomètres et est alimenté par deux batteries. L’une est connectée à des panneaux solaires installés sur le toit, tandis que l’autre est chargée électriquement pour les longues distances et les trajets de nuit.

D’après le PDG de ce groupe, « En Ouganda, nous avons du soleil non-stop. Il n’y a aucun autre pays sous l’équateur comme l’Ouganda pour cette fabrication de véhicules. Nous devrions célébrer cela, et faire d’autres affaires en dehors de celui-ci. »

Selon lui, «  il faut une heure pour charger complètement chaque batterie, rendant le véhicule approprié pour toutes sortes de fonctions dans les villes, comme que les autobus scolaires ou de voyages long-courriers à travers les frontières ».

Bus solaire Ouganda  le premier en Afrique

Kiira Motors a récemment réalisé un prototype de l’autobus qui a fait un essai routier près du stade national de Kampala. Les débuts de Kayoola sont de bonnes nouvelles pour le pays,  et  le président Yoweri Museveni va assister au lancement.

«En lançant le bus, nous disons que l’Ouganda a maintenant le potentiel d’ajouter de la valeur dans le monde, en particulier dans celle de la technologie électrique ».

Utiliser le soleil pour alimenter une nation

Ce bus est juste le début d’une plus grande ambition pour Musasizi pour relancer l’industrie automobile à l’énergie solaire de l’Ouganda. Sa vision comprend des stations de gaz sur toute l’Ouganda, ayant des pompes solaires pour recharger les véhicules à la place du carburant.

Ce mois-ci, le Maroc a mis en marche le chantier de ce qui sera la plus grande centrale solaire concentrée du monde. Il a un potentiel pour alimenter plus d’un million de foyers d’ici 2018. Musasizi a dit que l’Ouganda  devrait lui emboîter le pas en développant des fermes solaires pour fournir de l’énergie pour les véhicules et d’autres applications de tous les jours.

« Il est temps pour nous de faire des prospections comme les fermes solaires et utiliser des éclairages. Nous avions besoin de l’explorer pour les véhicules – parce que sans une technologie de transport appropriée, nous ne pouvons pas avoir une bonne économie. »

Le financement du futur pôle technologie solaire de l’Ouganda

Le Kayoola prototype de bus solaire devait coûter 140.000 dollars à la production, mais il serait venu avec une étiquette significativement plus faible à des prix de 45.000 dollars en production de masse.

Kiira Motors, entièrement détenue par le gouvernement, a obtenu un financement d’un régime connu sous le nom de l’Initiative présidentielle sur la science et la technologie. Musasizi a déclaré qu’il espère attirer les investisseurs intéressés par l’énergie verte pour le financement et l’avenir la formation du personnel.

Pour le moment, Musasizi emploie actuellement 32 personnes, mais espère pouvoir arriver à  200 employés d’ici 2021. Les plans initiaux sont de produire 50 bus par an, éventuellement fournir des camionnettes, berlines, camions légers et mi-lourds et des bus pour l’Afrique orientale et au-delà.

lactuacho.com edition.cnn.com

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles