Le traitement de la ménopause accroît-il les risques du cancer des ovaires ?

C’est dans la revue médicale, The Lancet, que cette étude inquiétante a été publiée cette semaine. Selon elle, le traitement hormonal de la ménopause augmenterait les risques du cancer des ovaires. On vous explique.
Si on savait qu’il existait un lien entre le traitement de la ménopause et le cancer du sein, il semblerait que ces médicaments hormonaux soient bien plus dangereux qu’on ne le pensait.

En effet, une étude récemment publiée par la revue britannique The Lancet accuse ce traitement d’augmenter les risques de cancer des ovaires.

Pour confirmer ces dires, une enquête des plus sérieuses à été menée auprès de 21.488 femmes américaines, australiennes et européennes ayant développé cette terrible maladie. Afin d’obtenir des conclusions aussi alarmantes, plus de 50 recherches de scientifiques ont été utilisées.

Un risque non négligeable
D’après cette étude, les femmes (âgées de plus de 50 ans) qui auraient bénéficié d’un traitement de la ménopause (THS) pendant cinq ans verraient leur risque de développer un cancer des ovaires augmenter de 40%.

« Pour les femmes qui prennent un THS pendant 5 ans à partir de l’âge de 50 ans, cela signifie un cancer supplémentaire pour 1.000 utilisatrices et un décès par cancer de l’ovaire pour 1.700 utilisatrices » soutient Richard Peto, professeur de l’Université d’Oxford.

Selon la revue The Lancet, le risque pourrait toutefois disparaître petit à petit si le traitement de la ménopause n’a pas duré plus de cinq ans. Des chiffres troublants qui ne font qu’augmenter les inquiétudes concernant le THS.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles