Jadis fleuron touristique du continent, Sharm El Sheikh presque devenue une ville fantôme

Sharm El Sheikh est devenue trop transparente. Des attentats, des agitations politiques et un accident d’avion ont fait quitter les visiteurs des lieux touristiques de l’Egypte, qui sont devenus vides avec des hôtels abandonnés et plages désertes.

Jusqu’au Printemps arabe de 2011, quelques 15 millions de touristes ont visité l’Egypte – mais ce chiffre a chuté jusqu’à 9 millions l’année dernière, c’est-à-dire en 2014.

Sharm el Sheikh 3

Le bombardement de l’avion transportant des passagers, russes, pour la plupart, par l’Etat Islamique sur Sinaï, a vu British Airways et EasyJet annuler de nombreux vols jusqu’à l’année prochaine, 2016, entre le Royaume-Uni et Sharm.

Mieux ou pire, le Foreign Office a mis en garde les touristes britanniques d’une «grande menace terroriste» en Egypte, alors que plus de 900.000 ressortissants britanniques visitaient annuellement les sites touristiques égyptiens.

Des photographes ont documenté le déclin de la région de Sharm El Sheikh, après avoir constaté que de plus en plus d’endroits ont été fermés.

Sharm el Sheikh

Et cette collection de photographies révélatrices dévoile un paysage abandonné,  des plages désertes, des hôtels inachevés et un pays en crise.

Les photos du couple Andrea et Magda renseignaient aussi sur la région du Sinaï, y compris des stations telles que Sharm El Sheikh et Nuweibaa.

Ils ont passé neuf mois à visiter la région après avoir trouvé que de plus en plus de lieux qu’ils avaient visités précédemment  fermaient leurs portes.

Lactuacho avec dailymail.co.uk

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles