Gestion de fortune : Les 5 milliardaires africains qui ont perdu le plus d’argent en 2016, selon Forbes

Les vents contraires qui ont soufflé sur le continent en 2016, causant une forte chute des cours des matières premières et une dévaluation de plusieurs monnaies, n’ont pas touché que les quidams. Plusieurs milliardaires africains ont en effet vu leur fortune fondre l’an passé.
Le magazine américain Forbes a classé les cinq plus gros perdants:
1-Aliko Dangote (Nigeria)
La fortune de l’homme le plus riche d’Afrique est passé de 17,2 milliards de dollars au 31 décembre 2015 à 12,4 milliards de dollars une année plus tard, soit une baisse de 4,8 milliards. La baisse de la fortune du patron de Dangote Group s’explique essentiellement par la dévaluation du naira décidée par la Banque centrale du Nigeria.
2-Femi Otedola (Nigeria)
Le magnant nigérian du pétrole a vu sa fortune tomber à 375 millions de dollars à fin 2016 contre 1,8 milliard de dollars une année plus tôt, en raison notamment de la baisse du cours de l’action de Forte Oil, la société pétrolière qu’il contrôle.
3-Youssef Mansour (Égypte)
La fortune de Youssef Mansour a fondu de 550 millions de dollars en une année, pour s’établir à 1,15 milliard de dollars à fin 2016. Cette baisse s’explique notamment par la dégradation de la situation économique en Egypte et la dévaluation de la livre égyptienne.
4-Christo Wiese (Afrique du Sud)
La fortune de Christo Wiese a chuté à 5,7 milliards de dollars à fin 2016 contre 6,2 milliards de dollars une année plus tôt, en raison notamment du ralentissement de l’économie sud-africaine.
5-Onsi Sawiris (Égypte)
Après avoir atteint 1,5 milliard de dollars au 31 décembre 2015, la fortune d’Onsi Sawiris s’est établie à 1,03 milliard une année plus tard.

(Source : Agence Ecofin)

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles