Exploitation du potentiel des agriculteurs familiaux : lancement par la FAO et le FIDA de la Décennie d’action pour l’agriculture familiale

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont lancé hier mercredi, la Décennie d’action pour l’agriculture familiale et un Plan d’action mondial en vue de mieux soutenir les agriculteurs familiaux, en particulier ceux vivant dans les pays en développement.

Décrétée par les Nations Unies fin 2017, la Décennie dédiée à l’agriculture familiale sera menée à bien par les deux agences des Nations Unies.

Les agriculteurs familiaux, des facteurs clés du développement durable

Le terme agriculture familiale englobe l’ensemble de la production alimentaire – qu’elle soit dérivée des plantes, de la viande, des poissons et d’autres produits animaux tels que les œufs, les produits laitiers ou encore la nourriture cultivée sur les terres agricoles, les forêts, mais aussi dans les montagnes et dans les exploitations piscicoles – qui est par ailleurs gérée et opérée par des familles qui dépendent surtout de la main d’œuvre familiale, hommes et femmes confondus.

Les agriculteurs familiaux fournissent des aliments sains et diversifiés et cultivent la plupart de leur nourriture dans les pays développés et en développement.

Ils génèrent des opportunités d’emplois agricoles et non-agricoles et contribuent à stimuler les économies rurales.

Ils aident à préserver et à restaurer la biodiversité et les écosystèmes et à utiliser les méthodes de production capables de réduire ou d’éviter les risques liés au changement climatique.

Ils facilitent la transmission du savoir et des connaissances de génération en génération et permettent de promouvoir l’égalité sociale et le bien-être des communautés.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles