Décès par immolation d’un Guinéen demandeur d’asile en Belgique, HSF demande à l’Europe de revoir son pacte sur l’immigration et le droit d’asile.

L’organisation internationale de migrants Horizon Sans Frontières, à travers un communiqué, a vivement  regretté la mort d’un demandeur d’asile guinéen qui s’est immolé  jeudi  dernier à  Bruxelles.

HSF rappelle que  l’immigration est un  facteur d’équilibre social et économique  et que les européens ont eu à migrer pendant  des siècles  en Amérique du Nord, en Australasie, et dans la moindre mesure en Afrique.

« Aujourd’hui cette tendance s’est renversée et le continent Européen attire  par sa stabilité et sa prospérité économique. La courbe démographique de l’Europe sera  négative à partir   2015 et l’immigration est le seul moteur démographique  positif pour faire face à ce déclin  démographique », a averti HSF .

L’Organisation ajoute qu’elle est très utile pour l’Europe  et « depuis Adam  Smith les économistes ont toujours été traditionnellement  les plus grands  défenseurs de l’arrivée des migrants dans le marché du travail. Et  toutes les  études statistiques le confirment ».

« Pour  éviter  que ce genre de situation répète, HSF exige  une protection et  un meilleur traitement  des migrants et demande par ailleurs   à l’Europe de  revoir son pacte sur l’immigration et le droit d’asile », a recommandé Boubacar Sèye qui est par ailleurs un citoyen européen et Président d’’Horizon Sans Frontières

« Il  faut impérativement une réactualisation de la convention de Genève de  1951 sur le droit d’asile car à l’époque le demandeur d’asile était le dissident soviétique », a-t-il lancé sous forme de plaidoyer.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles