2eme Jour de Grève de la Faim D’Adama Gaye Dans les Geôles de la Honte !!!

Adama Gaye est un prisonnier politique et d’opinion de l’Etat du Sénégal, il est accusé d’offense au chef de l’Etat, accusation farfelue et indigne de l’Etat démocratique que prétend être le Sénégal, et ce, pour avoir dénoncé des faits graves de corruption et de mal gouvernance de nos hydrocarbures, entre autres scandales, au plus haut sommet de l’Etat…

Il est un otage, dans des conditions de détention inhumaines et indignes, pire qu’au moyen-âge ou comme dans les cales des bateaux négriers durant l’esclavage avec 3 000 prisonniers entassés comme des sardines dans des chambres exiguës et puantes à la prison vétuste de Reubeus à Dakar prévue pour 800 personnes…

Depuis le 29 juillet, depuis l’annonce de l’incarcération d’Adama Gaye, je suis hantée par cette chambre 1, ses centaines de détenus entassés comme des sardines, accroupis à longueur de temps car s’allonger y est un luxe, son odeur forte pestilentielle insupportable, ces 2 toilettes absolument dégueulasses engendrant des queues de plusieurs jours, juste pour pisser, et pour se doucher c’est une seule fois par semaine quand on a de la chance…
Le manque d’eau, les coupures y sont longues et quotidiennes et rajoutent du drame au drame.

Dans cette chambre, l’air y est confiné, rare, irrespirable et saturé d’odeurs nauséabondes…
La lumière du jour n’y réside pas…
Les quelques ventilos présents sont bricolés et rafistolés par les détenus eux-mêmes et les court-circuit menacent leurs vies à chaque instant comme ces 2 détenus morts à la chambre 11 récemment….

Sortir de cette chambre pour une promenade dans une cour exiguë est impossible tous les jours dans cette prison surpeuplée mais tous les 2 ou 3 jours…
Sans parler des rats, des cafards et moustiques nombreux qui s’y bousculent jusque sur leurs corps meurtris …

Je ne cesse d’imaginer les membres endoloris et les corps ankylosés de ces hommes transformés en bêtes sauvages et jetés pêle-mêle dans une cage sans aucun droit humain élémentaire, par un état du Sénégal qui a pourtant signé et signe encore des conventions internationales de Droits Humains sans sourciller…Il en signe aussi pour la protection des enfants et tout le monde connaît le fléau des enfants talibés ici… Alors pourquoi se gêner ? Les promesses n’engagent que ceux qui y croient !!! Il revient à ceux qui recueillent ces signatures de contrôler leur respect dans chaque pays, c’est un minimum… Que fait la presse internationale souvent si prompte à désigner des dictateurs en Afrique ou des situations de violation des Droits Humains ?
Cette presse internationale qui sollicite régulièrement Adama Gaye pour ses analyses pointues, doit se pencher urgemment sur son cas, avant que l’irréparable ne se produise !

Cette situation inhumaine est horrible en temps normal, mais là, à présent, Adama Gaye fait une grève de la faim dans ces conditions atroces ?
Que dire ? On n’ose imaginer ! C’est très inquiétant !
Sa vie est clairement en danger !

Pourquoi une simple liberté provisoire est refusée plusieurs fois malgré toutes les garanties à cet homme qui n’a fait qu’exprimer son opinion et lancer des alertes sur la mal-gouvernance de notre pays et de nos hydrocarbures ?

Question à Monsieur le procureur : pouvez-vous nous expliquer comment des gangsters internationaux trafiquants de plus d’une tonne de cocaïne peuvent être eux libérés provisoirement ?
Est-ce à dire qu’Adama Gaye à qui vous refusez cette liberté provisoire est plus dangereux ?

Monsieur le Juge, pouvez-vous nous expliquer rationnellement quel est ce danger qui justifie le maintien d’Adama Gaye en prison ?

Monsieur Malick Sall, Ministre de la Justice, est-ce vrai que Adama est votre ami depuis l’époque où vous partagiez une chambre d’étudiant et que vous étiez-vous témoin à son mariage ? Auriez-vous le cœur à le laisser mourir dans cette geôle ignoble dont l’Etat et votre ministère devraient avoir honte ?

J’exhorte tous les Patriotes du Sénégal et de sa Diaspora à défendre les principes de liberté d’opinion dans ce pays ainsi que l’Etat de droit et le principe d’équité entre tous les justiciables ! Un jour, nous risquons tous d’être victimes de l’arbitraire !

NON à la détention arbitraire d’Adama Gaye !

Je demande à tous de combattre cette injustice flagrante subie par cet homme qui n’a ni volé, ni tué, ni commis aucun crime, mais juste défendu ardemment les intérêts de son pays en toute circonstance en tant que lanceur d’alerte.

S’il lui arrive quoi que ce soit, sachez que l’on vous tiendra personnellement comme responsable Monsieur Macky Sall, chef du parti de l’APR , car oui étant également chef de parti, vous n’avez aucun droit d’user de cet article 80 infamant pour une démocratie digne de ce nom.
Choisissez de n’être que le Président du Sénégal si vous tenez tant à appliquer cet article 80 !

Adama Gaye est un homme respecté dans le monde entier pour ses compétences d’analyses journalistiques et ses connaissances en hydrocarbures, il est sollicité pour son expertise partout sur cette planète. Nous devrions tous être fiers d’un tel enfant du Sénégal, d’un enfant du mouridisme, un Mbacké, issu de la famille illustre de Cheikh Ahmadou Bamba son grand-oncle, de Cheikh Anta Mbacké son grand-père et de Cheikh Anta Diop son cousin ! Que des grands hommes dont le Sénégal est fier…

De plus, il est sincère, honnête, intègre et authentique !

Sa place n’est pas en prison !
Cette injustice ne peut plus perdurer !

Libérez-le, Monsieur le Président Macky Sall !

#FreeAdamaGaye

Mame Hulo Guillabert
Ecrivain panafricaniste
Membre de la société civile sénégalaise
Membre du Cercle Les Amis d’Adama Gaye

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles