Visite de courtoisie : Jean claude Kassy Brou rend hommage au Général Yakubu Gowon, l’un des pères fondateurs de la CEDEAO

Au cours d’une conversation animée, le président Brou, accompagné de Mme Halima Ahmed, commissaire aux finances de la Commission de la CEDEAO, et de son directeur de cabinet, M. Kalilou Traoré, a déclaré qu’il se trouvait chez le général Gowon pour se présenter au «père de la CEDEAO». ”.

Il a souligné que, aux côtés des pères fondateurs de l’organisation, le général Gowon accordait une importance capitale à la CEDEAO, qu’elle allait jusqu’au point de produire les fruits d’intégration d’aujourd’hui, où de nouveaux efforts novateurs caractérisent la CEDEAO en tant que première organisation régionale en Afrique.

Il a souligné que la CEDEAO avait été rendue possible grâce en grande partie aux efforts déployés par le général Gowon pour établir le niveau élevé que les dirigeants qui se succèdent suivent maintenant.

Un peu plus tôt, le président Brou avait informé le vieil homme d’État de certaines avancées de la CEDEAO, notamment de la construction d’infrastructures régionales, citant l’autoroute Abidjan-Lagos à cet égard et sur lequel un traité avait été signé et des études menées.

Il a également parlé des postes frontières communs de Sèmè-Kraké et de Noèpé-Akanu récemment mis en service, notant notamment qu’il est prévu de construire six autres postes frontières communs afin de faciliter la libre circulation des biens et des services aux personnes dans le pays. Région.

Il a dit au général Gowon que la Commission de la CEDEAO lui adresserait des invitations à participer à certains des sommets de la CEDEAO qui se tiennent habituellement au cours de l’année.

En ce qui concerne le nouveau bâtiment du siège proposé à la Commission, le Président Brou a déclaré à cet égard que les travaux sont en train d’être accélérés afin de sortir de la situation actuelle dans laquelle les différents bureaux de la Commission sont dispersés dans plusieurs bâtiments.

Il a indiqué que les travaux sur le projet avaient débuté avec enthousiasme car, compte tenu du rythme de travail rapide des Chinois, le projet a de bonnes chances d’être achevé dans les deux prochaines années.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles