Un modou-modou soupçonné de pédophilie sévèrement corrigé par deux italiens

Après le meurtre de Pape Amadou Diouf (33 ans) tué à coups de couteau à Bergame par un barman ivoirien le 31 octobre dernier, voilà qu’un autre de nos compatriotes a failli lui aussi trouver la mort dans d’affres supplices.

Selon le site « wabitimrew.net », M.D, qui a été accusé de harcèlement sexuel sur une fillette de 13 ans, a été sévèrement tabassé à sang par deux Italiens qui sont les oncles de la présumée victime.

Et c’est dans un piteux état que les policiers et ensuite les ambulanciers sont venus délivrer l’émigré sunugaalien de la mort. Les faits ont eu lieu la semaine dernière dans la province de Salerne.

A en croire les versions recueillies, il est reproché à notre compatriote d’avoir approché une fillette de 13 ans dans un arrêt de bus pour tenter de satisfaire sa libido.
En effet, alors que la fillette attendait le bus, le « modou modou » est venu la caresser malgré son refus catégorique.

Ensuite, il l’a violemment saisie par le bras pour tenter de l’entraîner avec lui. Seulement, en face de ce même arrêt de bus, il y avait les deux oncles de la fillette dans un bar qui observaient toute la scène.

Et ce sont ces deux gros bras qui sont intervenus pour donner, à coups de poing, une sacrée leçon au goorgoorlu qui s’en est sorti avec un visage complètement tuméfié. Au passage, ils lui ont en même temps défoncé les parties génitales. Les secours arrivés avec célérité ont permis de tirer M. D, présumé pédophile, du danger.

Conduit à l’hôpital, il sortira des heures plus tard, suffisant pour aller à la police déposer une plainte contre ses deux bourreaux pour coups et blessures volontaires. L’accusé devient ainsi une victime. La justice tranchera…

Source ‘’Populaire’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles