Transparence et accessibilité des informations mondiales sur les forêts : la Norvège et la FAO œuvrent ensemble pour son amélioration

Les informations sur les forêts mondiales seront plus transparentes et faciles à utiliser d’ici les prochaines années grâce à un nouvel accord de coopération entre la FAO et le gouvernement norvégien, dont le principal objectif est d’améliorer les statistiques mondiales sur les ressources forestières et leurs évolutions.

C’est l’assurance qui transparait dans le projet commun d’une valeur de 3 millions de dollars, soutenu par l’Initiative internationale pour le climat et les forêts de la Norvège(NICFI), qui devrait durer trois ans et permettre à la FAO d’organiser plusieurs événements destinés à développer les capacités, en offrant par ailleurs des formations pratiques aux participants issus des pays en développement.

Selon le communiqué reçu, ces formations se focaliseront sur la télédétection par satellite qui sera utilisée pour collecter des données qui serviront ensuite à produire de nouvelles estimations sur les zones forestières, sur la biomasse, sur les stocks de carbone et sur leurs évolutions de manière générale au niveau régional et mondial, et ce, en se basant sur une méthodologie commune.

L’initiative rentre dans le cadre de l’évaluation des ressources forestières de la FAO (FRA) qui collecte les informations forestières de 236 pays et territoires, constituant ainsi l’évaluation la plus complète de la situation et des tendances liées aux ressources forestières mondiales.

« Les données fournies par les pays sont indispensables à l’élaboration des évaluations mais il est possible de les améliorer afin de les rendre plus actualisées, complètes et faciles d’accès. Grâce à ce projet, la FAO contribuera à développer les capacités des pays ainsi que de nouveaux outils qui devraient leur permettre de collecter, d’analyser et de faire le compte-rendu des informations liées aux forêts de manière transparente, » a déclaré Mme Tiina Vahanen, Chef de la Division des ressources et des politiques forestières à la FAO.

Les avantages de statistiques forestières plus transparentes et plus accessibles

Les forêts contribuent de manière directe ou indirecte aux vies et aux moyens d’existence de 1,6 milliard de personnes et sont essentielles au développement durable. L’ampleur et le rythme de la déforestation et de la dégradation forestière actuelle sont pourtant alarmants et contribuent aux émissions mondiales de gaz à effet de serre – à plus de 10 pour cent. Si gérées de manière durable, les forêts sont essentielles aux initiatives visant à lutter contre le changement climatique. Les forêts tropicales capturent et stockent d’énormes quantités de carbone et abritent plus de 80 pour cent de la biodiversité terrestre.

Améliorer les informations forestières mondiales destinées à élaborer les politiques et les décisions prises à différents niveaux est essentiel afin de protéger et de gérer les forêts de manière durable. Cela peut être fait si des informations actualisées sont disponibles, d’où la nécessité de ce projet qui aidera à améliorer la capacité des pays, à collecter, à analyser et à communiquer les informations relatives aux forêts.

Saphiétou Mbengue

Rédacteur

Saphiétou Mbengue

à lire

Autres Articles