Sortie sur la traque, de jeunes socialistes taclent grave Djibril War et demande qu’il soit poursuivi

Et pan sur le bec ! La réaction ne s’est pas faite attendre. Selon le Coordonnateur Abdoulaye Gallo Diao  « les révélations de Me War selon lesquelles, (SMS) aurait été trompé par des esprits haineux et revanchards, pour assouvir leur vengeance sur la personne de l’ancien président de la République, à travers son fils en utilisant la Crei, sont lourdes de conséquences désastreuses pour la stabilité sociopolitique du Sénégal ».

Rapporté par ‘’Le Populaire’’, le forum des jeunes socialistes a alors flingué gravement  Me Djibril War.

Car ajoute son coordonnateur, « pire encore, ces dites révélations mettent à nu toute la crédibilité et la sacralité de la première institution, à savoir le Président de la République incarné aujourd’hui par (SMS), en lui exhibant toutes sortes de failles et d’insuffisances prouvant ses incompétences, en remettant en cause ses capacités d’être à la hauteur de la charge suprême de Chef de l’Etat, par conséquent ses pouvoirs de gérer en toute connaissance de cause, les dossiers de la traque des biens mal acquis ».
D’après ‘’Pop’’ toujours, le jeune socialiste n’a manqué pas de poser « deux questions fondamentales » à Me War , à savoir :

« Premièrement (SMS), au niveau où il se situe, comment a-t-il pu être trompé dans le dossier de la traque des biens mal acquis ?

Deuxièmement quels sont les noms des personnes qu’il assimile à des esprits haineux et revanchards ? »

En attendant les réponses, Abdoulaye Gallo Diao se veut clair : « A cet avocat du diable, nous déclarons que la reddition des comptes a été une aspiration profonde puis une exigence fondamentale du peuple sénégalais auxquelles aucun candidat élu Président de la République en 2012 ne pouvait se soustraire ».  Nous dit le journal

Ces précisions faites, le Coordonnateur du Fjs demande « au Procureur de la République de s’autosaisir de cette affaire qui sape les fondements de la plus haute institution de l’Etat »

Pour des poursuites contre le député

Il veut que le maître des poursuites « sollicite la levée de l’immunité parlementaire de Djibril War coupable de délit d’initié, afin de le traduire devant les juridictions compétentes ».

Diao invite aussi SMS « s’il veut garder intacte sa crédibilité et conserver la sacralité de l’institution, à se débarrasser le plus rapidement possible de ce politicien véreux, dont la principale caractéristique est le manque symptomatique de culture républicaine et d’obligation de réserve sur des dossiers judiciaires ».

Pour finir, Diao interpelle les députés : « si jamais ils décideraient de voter une loi d’abrogation de la Crei, ainsi qu’une loi d’amnistie en faveur des coupables de crimes économiques, ils verront le peuple sénégalais debout comme un seul homme pour les mettre tous hors d’état de nuire. Ce sera un 23 Juin bis ».

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles