Sortie de crise annoncée : le Sels/A se démarque des propos du ministre de l’Education

Le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), membre de l’intersyndicale G6, s’est démarqué dimanche des propos du ministre de l’Education, Serigne Mbaye Thiam, qui a annoncé, la veille, sans les nommer, la décision de suspendre le mot d’ordre de grève par quatre (4) des six (6) organisations syndicales du G6.

« (Je suis) surpris par la déclaration du ministre de l’Education. Parce qu’au moment (samedi soir) où il tenait sa conférence, le G6 était en rencontre avec les ONG qui s’activent en éducation et avec la présidente du Haut conseil du dialogue social pour ensemble voir les voies et moyens pour sortir de la crise. Et c’est autour de la table que nous avons reçu la nouvelle de nos camarades. En tout cas ce qu’il a dit ne nous engage pas, mais cela engage sa personne », a soutenu le secrétaire général du Sels/Authentique, Abdou Faty, sur la Radio futurs médias (privée).

Comme pris de court, le syndicaliste « dénonce cette attitude qui tient à diviser les enseignants et qui n’honore pas un homme d’Etat. Un ministre doit avoir une posture d’homme d’Etat.

« Mais ce qu’il a fait hier n’honore pas la République », a poursuivi M. Faty, appelant le ministre Serigne Mbaye Thiam à « ne pas parler au nom des organisations ».

Il souligne en outre que les secrétaires généraux des syndicats d’enseignants « n’ont même pas cette fonction à eux seuls » de décider de lever les mots d’ordre de grève et que tout ce qui se décide chez eux se « décide autour de la table ».

« Au niveau du Sels/Authentique, c’est demain qu’on aura un secrétariat permanent élargi pour discuter de la marche de Diourbel (centre) et faire le compte rendu des rencontres qu’on a eu avec la société civile et le Haut conseil du dialogue social », a noté le SG du Sels/A.

Lors d’un point de presse tenu samedi soir, le ministre de l’Education a délibéré sur le contenu des rencontres avec 5 des 6 organisations syndicales du G6 (l’intersyndicale la plus représentative de l’éducation moyen-élémentaire-secondaire du Sénégal), avec la décision majeure de la reprise quasi normale des cours à partir de lundi, du moment que 4 syndicats ont accepté de surseoir à leur mouvement de grève.

Une rencontre est prévue dans ce sens demain lundi en vue « d’entamer une concertation avec les parents d’élèves et les enseignants autour du réaménagement de l’année scolaire » et de la reprogrammation des examens et concours.

Une rencontre est également programmée mardi prochain avec les organisations syndicales qui ont accepté de suspendre leur mot d’ordre pour commencer, avec l’administration, « la rédaction du protocole d’accords qui va sanctionner l’ensemble des engagements pris par l’Etat », a encore déclaré Serigne Mbaye Thiam.

Le G6 est composé du Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss), du Cadre unitaire des enseignants du moyen secondaire (Cusems), du Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), du Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), de l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) et du Syndicat national des enseignants en langue arabe du Sénégal (Snelas/Fc)

Source APA

 

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles