Son véhicule immobilisé par la gendarmerie pour excès de vitesse : Youssou Touré boude et abrège sa tournée

Le coordonnateur national du Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) était dans tous ses états hier, à la suite de l’immobilisation de son véhicule par la gendarmerie de Fatick. Il ne peut comprendre qu’en tant que ministre-conseiller du chef de l’Etat des gendarmes immobilisent son véhicule alors qu’il est en tournée dans le cadre de la collecte de signatures pour le parrainage.

Selon l’information relayée par le quotidien « l’As », de sources sécuritaires, les pandores ont en effet arrêté la bagnole de Youssou Touré, mais sur instruction du colonel commandant de la légion de la Gendarmerie de la zone centre.

Ce dernier, en provenance de Kaolack, se trouvait derrière la voiture du ministre-conseiller qui roulait à tombeau ouvert. Pour éviter que le pire n’arrive à Youssou Touré qui était à bord, l’officier a intimé à ses services l’ordre d’arrêter le véhicule pour excès de vitesse.

Ainsi dès que la voiture est apparue à l’entrée de Fatick, le chauffeur a été sommé de se garer sur le bas-côté de la route. Les gendarmes lui ont signifié qu’il était en excès de vitesse avant de l’entendre.

Toujours selon « L’As », lorsque sa voiture 4×4 a été immobilisée, le ministre- conseiller a voulu montrer qu’il est une autorité. Les gendarmes se sont braqués et finalement Youssou Touré a décidé de rentrer à Dakar en empruntant le transport en commun. Avant qu’il n’embarque, un émissaire a été envoyé pour l’en dissuader et l’a invité à reprendre son véhicule, ce qu’il n’a pas accepté.

Youssou est finalement rentré à Dakar à bord d’un véhicule de transport en commun.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles