S’est-il brulé les doigts ? Kémi Séba, un activiste, arrêté suite à une plainte de la BCEAO

Lors d’un rassemblement contre le Fcfa, organisé le 19 août dernier à la Place de l’Obélisque de Dakar, l’initiateur de l’ONG Urgence Panaficaniste, avait brandi un billet de 5 000 Fcfa avant de le brûler en public. 

L’activiste Kémi Séba a été arrêté ce vendredi matin vers 07 heures, à son domicile de Dakar, par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), suite à une plainte de la BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

L’article 411 du Code pénal stipule : « Quiconque aura volontairement brûlé ou détruit, d’une manière quelconque, des  registres, minutes  ou actes  originaux  de l’autorité  publique, des  titres, billets,  lettres  de changes, effets  de commerce ou  de banque,  contenant ou opérant obligation, disposition ou décharge…..Si les  pièces  détruites  sont des  actes  de l’autorité publique  ou des  effets  de commerce  ou de banque, la peine sera  d’un emprisonnement de cinq ans à dix  ans ».

Mais Kémi Seba , qui prend son geste comme un symbole de la lutte contre le Fcfa, semble avoir atteint son objectif avec son arrestation par les autorités sénégalaises. « Je risque 5 ans mais j’assume pleinement cet acte que je considère comme un sacrifice si celui-ci permet de faire avancer le débat sur le franc Cfa », avait-il déclaré suite à l’annonce de la plainte contre lui.

Source pressafrik.com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles