Santé : Les coûts des changements climatiques sur le plan de la santé

Actuellement, 25 % du littoral sénégalais sont à haut risque d’érosion côtière à cause de l’élévation du niveau des mers. Si l’on y ajoute l’urbanisation et l’extraction de sable, ce nombre devrait passer à 75 % en 2080, note un rapport de la Banque Mondiale. Récemment, l’État a fermé deux carrières d’extraction de sable pour réduire la vulnérabilité du littoral aux changements climatiques, rappelle-t-il.
Cette étude a également abordé l’impact des changements climatiques sur le plan de la santé en termes de coût.

Il est évident que les conséquences des changements climatiques sur la malnutrition et les maladies telles que le paludisme et la diarrhée constituent un risque important pour les populations futures, plus particulièrement dans les pays à faible revenu des régions tropicales et subtropicales.

En utilisant une méthodologie de l’organisation mondiale de la santé (oms) s’appuyant sur le concept de l’Année de vie quotidienne pondérée (Daly), le coût actualisé total de l’état de détérioration de la santé de la population du littoral due aux changements climatiques est estimé à 1 200 milliards de francs CFA (2,4 milliards de dollars), dont un tiers des couts sont causés par l’augmentation en dépenses de santé et deux tiers sont des couts économiques indirect, selon toujours le rapport.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles