SANTÉ BUCCO-DENTAIRE : Plaidoyer pour un renforcement de la sensibilisation des maladies de la bouche

La Division santé bucco-dentaire du ministère de la Santé, en partenariat avec l’Association des journalistes en santé population et développement (Ajspd), a tenu hier une Session d’orientation et de partage sur les maladies de la bouche à l’intention des hommes de médias et des agents du Sneips. L’occasion a été saisie par Dr El Hadji Arona Ndiaye de ladite Division pour plaider à un renforcement de la sensibilisation contre ces fléaux.

Le premier temps de la digestion c’est la bouche ou tout passe. Raison pour laquelle, elle devait être protégée contre toute infection, car si on perd certaines dents, on perd ses capacités physiques et on devient du coup un handicapé. Une raison de plus pour Dr El Hadji Arona Ndiaye de la Division santé bucco-dentaire, de lancer un plaidoyer pour le renforcement de la sensibilisation des maladies de la bouche. « Pour le problème de la santé bucco-sanitaire soit pris en compte, il faut la synergie de tout le monde », a-t-il déclaré. Selon lui, le Sénégal dispose assez de chirurgiens dentistes pour la prise des malades. Le nombre de chirurgiens dentistes au Sénégal est de 246, même s’il y a une disparité au niveau de Dakar où région regorge à elle seule 172 médecins dentistes. Le taux de prévalence est estimé à 76,3 %. Au Sénégal selon des études très récentes, 72 % de la population présentent une carie dentaire alors que 62,5 % n’ont jamais bénéficié d’une prise en charge chez un spécialiste. Ce qui est anormal dans un pays où plus de la moitié de la population a une carie. Ces études montrent également que le secteur privé est bien garni avec 270 chirurgiens dentistes. Là où pour la norme internationale prévoit un chirurgien pour 5000 Hbts, au Sénégal c’est tout à fait le contraire ? Il existe un chirurgien pour 28 330 Hbts. Même si des efforts sont en train d’être faits dans ce sous secteur de la santé Dr Arona Ndiaye de faire savoir que « la santé bucco dentaire est laissée en rade au Sénégal alors que c’est la porte d’entrée des maladies ». « La dent joue un rôle important dans la mastication des aliments facilitant la digestion », explique-t-il lors de la Session d’orientation tenue hier à l’intention des journalistes de l’Ajspd et des agents du Sneips. Dans sa présentation sur les maladies de la bouche, il a évoqué également que La dent dans son environnement, il est important de veiller à la gencive et aux ligaments. « Quand on enlève des dents avant de poser la prothèse il faut au moins 45 jours le temps de guérir complètement la plaie », dira-t-il. Avant de poursuivre : « Une dent cariée sans traitement peut contaminer le cœur en créant une mort subite par cardiaque. Et que le diabétique doit toujours consulter le dentiste pour éviter des infections ». Une gencive normale, dira-t-il, ne saigne pas. « Quand elle saigne c’est parce qu’elle est malade. On peut utiliser le bicarbonate de sodium pour la traiter avec la patte dentifrice », a-t-il signalé.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles