Réunion d’experts à Abuja : des esquisses de solution en vue pour les conflits récurrents entre agriculteurs et éleveurs

Une réunion d’experts de deux jours sur la sécurité de la transhumance pour résoudre les conflits entre agriculteurs et éleveurs dans les États membres de la CEDEAO, en Mauritanie, au Tchad et en République centrafricaine a débuté à Abuja hier mardi 24 avril 2018.

Des experts des pays concernés et d’autres parties prenantes se réunissent pour proposer des solutions aux défis posés par les conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la région avant la réunion des ministres de la sécurité et de l’agriculture / ressources animales de la CEDEAO le jeudi 26 avril 2018.

Dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture, le Commissaire à l’agriculture, à l’environnement et aux ressources hydrauliques de la Commission de la CEDEAO, M. Sékou Sangaré, a souligné les facteurs complexes compliquant les conflits entre les parties concernées, notamment  élevage ».

Sangaré a ajouté que la réunion permettra à la CEDEAO de tirer parti des expériences des participants pour améliorer le cadre de la réglementation de la transhumance de la CEDEAO, renforcer la sécurité interne et la gouvernance et proposer des solutions pragmatiques pour le développement durable du bétail et du pastoralisme.

De même, le secrétaire permanent du ministère de l’Intérieur du Nigéria, le Dr M.B. Umar, dans son discours d’ouverture, a déclaré que « le Nigeria est à l’avant-garde pour trouver une solution durable à ce développement malheureux » en raison des pertes colossales que la sous-région a subies à la suite d’affrontements entre agriculteurs et éleveurs.

Dr. Umar a donc souligné la nécessité pour les participants d’aborder le contrôle de la production animale pour assurer une gestion appropriée des mouvements des animaux, examiner de manière critique les différentes réglementations sur le mouvement des personnes et des biens et revoir les lois nationales existantes sur le contrôle des mouvements des animaux. les aligner sur les dispositions du Règlement de Transhumance de la CEDEAO sur la documentation des mouvements d’animaux dans la sous-région.

Le résultat de la réunion d’experts servira de toile de fond à la réunion des ministres de la sécurité et de l’agriculture et des ressources animales de la CEDEAO qui aura lieu le jeudi 26 avril 2018 à Abuja.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles