RESSOURCES PÉTROLIÈRES ET GAZIÈRES : Vers la publication de toutes les conventions signées d’ici peu

Le Sénégal étant le numéro 1 en Afrique en matière de transparence et de bonne gouvernance en matière de ressources minières, continue de faire des progrès dans le domaine de la performance. Les semaines à venir, Il est prévu la publication de toutes les conventions signées depuis lors par les autorités étatiques.

Le gouvernement du Sénégal, à travers la Direction des Mines et de la Géologie, est en train d’accélérer la cadence en s’organisant pour aller plus vite dans la publication les semaines à venir de l’ensembles des conventions qui ont été signées depuis lors. Cette révélation est de Ousmane Cissé, Directeur des Mines et de la Géologie. Selon lui, un nouveau scanner vient d’être acheté par ses services pour aller plus vite dans la publication de ces protocoles. « Pour les dernières conventions qui ont été faites, mes services sont en train de s’organiser pour aller plus vite avec l’achat d’un nouveau scanner pour publier dans les semaines à venir l’ensemble des conventions qui ont été signées depuis lors », a-t-il fait savoir. Avant d’apporter des précisions sur les critiques de l’opposition concernant les conventions pétrolières et gazières : « il n’existe pas de problème de transparence dans les sous secteurs gaziers et pétroliers du fait que l’Ite qui est une organisation internationale indépendante regroupant des acteurs qui ne sont pas l’État du Sénégal, a reconnu les performances de l’État sénégalais en matière de transparence et de bonne gouvernance. Ce qui lui a permis de dire que le Sénégal est numéro 1 en Afrique ». Le Directeur des Mines et de la Géologie, Ousmane Cissé, et coordonnateur communal de l’Alliance pour la République (Apr) à Kébémer, s’exprimait en marge de la célébration des 48 heures de l’Amicale des étudiants de ladite commune à l’Ucad dont il est le parrain. Il a profité de ces moments pour appeler à la raison. « C’est par la vérité et des propositions concrètes qu’on peut conquérir le cœur des Sénégalais et non par des contrevérités et de la farce », a-t-il réitéré. Avant de corser le ton : « Pour aller aux élections, il faut des armes : un programme et un candidat. Or, pour l’instant, l’opposition n’a aucun des deux, donc aucune volonté de participer à ces joutes ». Malheureusement, dira M. Cissé, l’opposition organise « quotidiennement des kermesses politiques » et s’engage dans une stratégie violente, insurrectionnelle. « Tous les discours accusateurs, mensongers et pleins de vilénies pour conférer à la future élection présidentielle l’allure d’une farce, nous offrent une belle démonstration de la volonté d’une partie de l’opposition de boycotter le prochain scrutin présidentiel de 2019 », a-t-il prédit.

 

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles