Recettes budgétaires : 2384,1 milliards prévus pour les ressources totales de l’État en 2017

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son document intitulé : « SITUATION ECONOMIQUE ET FINANCIÈRE EN 2016 ET PERSPECTIVES EN 2017 », a projeté 2384,1 milliards en 2017 de ressources totales de l’Etat.

« Les ressources totales de l’État devraient s’établir à 2384,1 milliards en 2017, soit un accroissement de 2,8% par rapport à 2016 (2316 milliards). Les ressources sont constituées de recettes budgétaires pour 2084,1 milliards, de ressources du FSE à hauteur de 50 milliards et de dons pour un montant de 250 milliards. La faible progression projetée, comparativement aux évolutions antérieures, résulterait des montants exceptionnels de 140,1 milliards perçus en 2016. En effet, compte non tenu de ces derniers, les ressources croîtraient de 9,6% (+208,1 milliards) », renseigne-t-on dans le document susmentionné.

D’après la Dpee, concernant les recettes budgétaires, elles devraient s’inscrire en hausse de 10,2% (+192,1 milliards), en variation annuelle, sous l’impulsion des recettes fiscales. Elles sont réparties en recettes fiscales pour un montant de 1985,7 milliards et en recettes non fiscales à hauteur de 98,4 milliards. Ces dernières devraient, pour leur part, se replier de 5%, en raison principalement de la baisse de 57% attendue au titre des commissions sur les transferts.
S’agissant des recettes fiscales, elle estime qu’ elles sont projetées en hausse de 11,6%, et devraient bénéficier de la bonne tenue des impôts directs et indirects.

« En effet, les impôts directs sont globalement projetés à 579 milliards en 2017, contre 507,5 milliards pour l’année 2016, soit en progression de 71,5 milliards (+14%). Cette orientation favorable refléterait la bonne tenue du recouvrement de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur les sociétés, projetés respectivement à 328,2 milliards (+37 milliards) et 191,5 milliards (+30,7 milliards) en 2017, soit en hausse de 12,7% et 19,1%. Quant à l’IRVM et à la CFCE, ils sont attendus à 32,6 milliards et 23 milliards respectivement, soit en hausse de 3,3% (+1 milliard) et 15% (+3 milliards) », a expliqué la Dpee.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles