Pour une meilleure architecture économique du continent, via le leadership marocain, HSF lance le slogan « l’Afrique aux Africains »

L’Afrique fait  l’objet de beaucoup de convoitises, les appétits sont grands si l’on sait que 60 % de la production mondiale de diamant  proviennent de son sous-sol. Elle possède la troisième réserve la troisième réserve de pétrole au monde et  les pays comme l’Angola, le Nigeria , la Guinée équatoriale,  l’ Algérie, la Lybie  produisent  10 % de la production mondiale avec la découverte de nouvelles zones d’ exploitation  au Tchad,  Soudan,  Sao tomé   et Golfe de Guinée.

Pourtant constate Horizon sans frontières, malgré la diversité de ses richesses, le continent  n’arrive pas se poser sur les rails de l’émergence  du fait d’un pillage de masse de ses ressources  qui profitent aux autres.

En plus nous dit un communiqué parvenu à www.lactuacho.com,  les  politiques d’aide au développement n’ont pas été efficaces malgré leur multiplication et multiplicité car plus de 60% des populations vivent encore sous le seuil de la pauvreté.

« Aujourd’hui force est de constater en  Afrique l’échec des politiques  de coopération orientées  pendant des décennies  vers l’occident », se désole HSF.

« Le temps des sommets France –Afrique, Inde-Afrique    , Chine –Afrique, est révolu, Horizon sans Frontières lien de concorde entre les peuples  lance le  slogan  ((L’ Afrique aux Africais)) non seulement pour encourager la coopération entre le Maroc et les pays subsahariens mais aussi pour un leadership  du royaume chérifien ‘’ modèle économique ‘’ en  vue d’une convergence  fiscale et d’une architecture économique entre les peuples », lance son président Boubacar Sèye.

Pour leur organisation, le Maroc est  incontournable dans le processus de développement socio-économique du continent, il faudrait en faire le socle   , le hub de l’émergence.

« Sa coopération le démontre par l’implication des entreprises marocaines dans la mise en œuvre  des projets d’infrastructures socio –économiques dans  beaucoup de pays dont le Sénégal. Une union économique et politique est bien possible avec le retour plein d’espoir du royaume dans l’Union Africaine sous le leadership inné et naturel de sa  majesté le roi Mohammed VI », selon Boubacar Sèye.

Un retour qui s’impose vu ce contexte géopolitique très tendu et miné par des crises qui sont dus à un enchevêtrement de facteurs endogènes et exogènes qui n’échappent pas aux tensions géopolitiques et géoéconomiques mondiales.

« Le continent a beaucoup souffert  de sa division  qui profite à des lobbys, il faut faire taire les intérêts irrationnels et leur instrumentalisation politique, n’est-ce pas la vision stratégique du roi Mohammed VI pour  la résilience de nos économies  et la préservation de nos ressources naturelles en vue d’éradiquer l’extrême pauvreté  et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour cette jeunesse sacrifiée », a-t-il plaidoyé.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles