Place de l’Europe à Gorée : «…l’ériger, c’est raviver des souvenirs douloureux pour des millions de personnes », selon un Collectif international

Le Collectif international ‘’Non à la Place de l’Europe à Gorée’’ appelle les autorités sénégalaises à revoir la gestion de l’Ile concernant la question mémorielle.
Lors d’une conférence de presse, samedi, les responsables du Collectif international ‘’Non à la Place de l’Europe à Gorée’’ ont annoncé une pétition qui a déjà recueilli plus de 100 signatures.
’’Nous demandons aux autorités sénégalaises de prendre toutes les mesures afin de revoir la gestion de Gorée lorsque celle-ci touche à la question mémorielle », a déclaré Ndeye Nogoye Babel Sow, membre dudit Collectif.
« Etant donné la gravité d’une telle décision, et pour toutes les autres raisons déjà énoncées, nous signataires de ce texte, appelons (…) à l’annulation immédiate’’ de la décision érigeant une ‘’Place de l’Europe’’ à Gorée, a-t-elle ajouté.
Pour le collectif, ’’Gorée doit bénéficier d’une administration spéciale qui pourra tirer parti du regard d’historiens, de philosophe voire de membres de la diaspora africaine aptes à préserver sa mémoire douloureuse’’.
« Eriger une Place de l’Europe à Gorée, lieu considéré comme centre historique du commerce triangulaire dans lequel plusieurs pays d’Europe ont trempé, n’est pas dans l’ordre normal des choses (…), une telle initiative ravive des souvenirs douloureux pour des millions de personnes », a expliqué Ndeye Nogoye Babel Sow.
L’inauguration de la nouvelle « Place de l’Europe’’ à Gorée » le 9 mai 2018 a soulevé une vague d’indignation.
Située au large des côtes sénégalaises, en face de Dakar, Gorée a été du XVe au XIXe siècle le plus grand centre de commerce d’esclaves de la côte africaine. L’Ile passa tour à tour sous domination portugaise, néerlandaise, anglaise et française.
La Place de l’Europe à Gorée inaugurée une première fois en 2003 a été rénovée pour coût de plus 100 millions de francs CFA, grâce au concours de l’Union européenne (UE).
La cérémonie d’inauguration de cette place rénovée s’était déroulée en présence du Secrétaire général du ministère sénégalais de la Culture, du chef de la délégation de l’Union européenne au Sénégal.
Pour le maire de Gorée, Me Augustin Senghor, ’’Gorée, au-delà d’être une île sénégalaise, est une île universelle mais aussi une île européenne parce que son histoire a été jalonnée de séjour et même de conflits entre différentes puissances européennes ».

Source APS

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles