Pêche : entre 2500 à 3000 tonnes de crevettes débarquées annuellement

« Le taux de débarquement de crevettes tournait autour de 2500 à 3000 tonnes par an. L’année dernière, on pêchait 600 kg par jour, aujourd’hui, on est tombé à  400 kg par jour, il est aléatoire. Ce que le gouvernement, c’est que ça soit une pêche durable, c’est à dire que les gens ne fassent pas n’importe quoi, il va mettre des paramètres. Dans un premier temps, on va nous mettre des filets no morts qui prennent seulement la crevette. L’Etat va avoir un œil sur tout ce que nous faisons depuis la pêche jusqu’à la vente, le rapatriement des devises au Sénégal ».

Cette recommandation a été faite Mamadou  Sarr, président de la coopérative sénégalaise des exploitants de crevettes profondes (Cosecpro), en marge de la cérémonie de signature de la convention de concession des droits d’exploitation et de gestion de la pêcherie de crevettes profondes.

Selon le ministre de la pêche, Omar Gueye,  la gestion de la pêcherie par  une structure privée, est guidée par la situation difficile que traversent la plupart des pêcheries, situation  déterminée par une baisse des rendements des unités de pêche, un déficit d’approvisionnement des marchés locaux et des entreprises d’exploitation.

Il a aussi ajouté que cette pêcherie est caractérisée par l’exploitation de la quasi-totalité des produits débarqués à hauteur valeur commerciale vers l’Espagne.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles