Nigeria Muhammadu Buhari a repris fonction hier lundi, après deux mois d’absence-maladie

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, rentré la semaine dernière après deux mois passés en Angleterre pour des raisons médicales, a repris ses fonctions, ce lundi 13 mars, selon un communiqué officiel.

« Le président a repris ses fonctions ». L’annonce vient du conseiller spécial en Communication de Muhammadu Buhari. Comme le veut la Constitution, le président a formellement écrit au Sénat et à l’Assemblée nationale pour signifier la fin de la période d’intérim.

Depuis le 19 janvier dernier, c’était le vice-président Yemi Osinbajo qui était aux commandes. Il a donc cédé la place, ce lundi matin, après avoir, pendant une heure, fait son compte rendu au président.

Ces deux mois ont été bien remplis, entre l’adoption de réformes économiques et plusieurs déplacements dans la capitale économique, Lagos, ainsi que dans le delta du Niger pour parlementer avec les groupes rebelles. Sur ces dossiers, Yemi Osinbajo dit avoir reçu l’approbation du président.

Sur Twitter, on a vu Muhammadu Buhari souriant mais très amaigri. Son absence a fait l’objet de rumeurs et de spéculations car aucune communication officielle n’est venue expliquer de quoi souffre le chef de l’Etat.

A la présidence, on parle d’un retour « progressif ». Muhammadu Buhari a lui-même déclaré avoir besoin d’un suivi médical. De nouveaux séjours à l’étranger ne sont donc pas à exclure.

Une heure d’échange avec le vice-président

L’économie, le budget, mais aussi la situation dans le nord-est du Nigeria ou encore dans le Delta du Niger, pour sa rentrée présidentielle, Muhammadu Buhari s’est remis à niveau. En tout, un peu plus d’une heure d’échange avec son vice-président.

Ainsi Muhammadu Buhari a pu constater la reprise légère de la monnaie nigériane face aux dollars et à la livre sterling. Il a pris acte de la poursuite de la trêve dans le Delta du Niger. Certes, le Nigeria demeure en récession économique. Mais en moins de 2 mois d’intérim, Yemi Osinbajo a imprimé un autre style de présidence.

D’ailleurs, Muhammadu Buhari a demandé notamment lundi à son vice-président de mener les discussions dans le Delta du Niger avec les notables locaux et les chefs traditionnels.

Source RFI

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles