Myanmar Le Pape François dénonce les atrocités commises sur les musulmans Rohingyas

Le Pape François a vivement critiqué les atrocités, (y compris des massacres et des viols collectifs), commises sur les musulmans Rohingyas. Pour le Pape les membres de cette communauté sont ciblés tout simplement parce qu’ils veulent vivre leur culture et leur foi musulmane.

Condamnant les actes de torture et les meurtres commis par les forces de sécurité du Myanmar qui – selon un rapport de l’ONU – peut-être équivaut à un nettoyage ethnique, Francis a déclaré dans un communiqué mercredi que les musulmans Rohingyas ont été ciblés à cause de leur culture et leur foi.

Dans le rapport de l’ONU rendu public la semaine dernière, 204 réfugiés rohingyas qui ont fui au Bangladesh voisin qui ont été interrogés,  ont révélé de graves violations qui auraient été effectuées par des membres des forces de sécurité du Myanmar, ou par des civils qui travaillent à leurs côtés.

Ces forces de sécurité du Myanmar auraient brûlé des villages entiers et ouvert le feu sur les personnes qui fuyaient leurs maisons qui brûlaient.

Selon le rapport, l’armée a également été accusée de «viol massif et systématique et de violence sexuelle, de destruction délibérée de la nourriture et des sources de nourriture ».

Environ 65 000 musulmans Rohingyas ont fui au Bangladesh depuis Octobre 2016 suite à une attaque meurtrière contre un poste militaire qui a abouti à une opération de sécurité contre le groupe minoritaire. L’armée du Myanmar a lancé des opérations de déminage tout en cherchant des combattants derrière des raids meurtriers sur les frontières l’an dernier.

Les groupes de droits humains indiquent que l’opération militaire a été assez violente pour être classée comme crime contre l’humanité.

lactuacho.com avec aljazeera.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles