M. Abdoulaye NDAO, Coordonnateur de l’ONAM :« Face à la menace terroriste, il convient de placer les « daaras » au cœur de nos projets de société »

« Face à la menace terroriste, il convient de placer les « daaras » au cœur de nos projets de société, surtout économiques ». C’est la conviction de M. Abdoulaye NDAO, Coordonnateur de l’Observatoire National des Menaces (ONAM) qui s’exprimait ainsi, à l’occasion de l’installation la « Case de l’Observatoire » dans le village de Kaba, une localité du département de Koumpentoum, zone frontalière avec la Gambie, qui a une forte densité de mosquées et de « daaras. »

Autre temps forts de cette journée, la remise d’un don en vivres, ciment, nattes, manuels scolaires etc. aux populations, à la finale de football dont M. Abdoulaye NDAO était le parrain.

Placée sous le signe du maintien des jeunes filles á l’école, cette manifestation s’est déroulée le samedi 21 novembre, en présence du parrain M. Abdoulaye NDAO, Coordonnateur de l’Observatoire National des Menaces (ONAM), du Sous-Préfet de Bamba Thialène, de notabilités coutumières et religieuses, de membres de l’ONAM et d’invités.

Les membres de ce « mécanisme national d’alerte et de décèlement précoce des menaces » qu’est l’ONAM ont ainsi procédé à l’installation « Case de l’Observatoire » dans le village de Kaba qui a une forte densité de mosquées et de « daaras »

Celle-ci sera le relais de l’ONAM, au niveau local. Il en sera ainsi d’autres localités, en vue d’un large maillage du territoire, pour contribuer à la prévention des défis et menaces, annonce M. M. Abdoulaye NDAO.

Il important, soutient-il, face à la menace terroriste, de placer les « daaras » au cœur de nos projets de société, surtout économiques. Car, dira t-il, un talibé de Cheikh Ahmadou Bamba, de El Hadj Malick SY et de d’autres guides religieux que le Sénégal a la chance d’avoir, ne saurait verser dans la violence. Touba, Tivaouane et d’autres cités religieuses ont été à l’ origine des « daaras » qui, avec une solide initiation, donnent une puissance morale et intellectuelle aux disciples qui, de par le culte du travail, sont des acteurs économiques extrêmement importants.

Le Sous-Préfet de Bamba Thialène s’est félicité de cette initiative citoyenne qu’il encourage, en ce qu’elle participe au renforcement et à la densification de l’encadrement des populations rurales.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles