Louga : le groupe d’action humanitaire ‘’Kasso Jombul Kene’’ bombarde tous azimuts, dénonçant de la mauvaise volonté de part et d’autre

En fin d’après-midi du mercredi 02 mai 2018, les principaux animateurs du groupe d’artistes associés basé à Louga et dénommé ‘’Kasso Jombul Kene’’ étaient en conférence de presse au Centre Culturel Mademba Diop.

Dénonçant ainsi ce qui peut être résumé par le manque de solidarité à leur égard au regard de leurs activités hautement humanitaires au bénéfice des populations carcérales, ils n’y sont pas allés par le dos de la cuillère pour s’insurger contre leurs potentiels partenaires.

Ainsi, selon Hamedine Fall alias Dine qui introduit le corps à corps avec le peu d’organes de presse venus répondre à leur invitation, «Il n’est pas normal que l’institution municipale subventionne toutes sortes d’association en nous laissant complètement en rade. Pourtant le travail hautement humanitaire que nous n’avons manifestement cessé d’abattre depuis 9 éditions doit faire de nous des prioritaires en matière de financement de la part des pouvoirs publics qui, en réalité, ne fait que redistribuer l’argent du contribuable dans l’intérêt général. Quoi de plus relevant de cet intérêt général que d’en octroyer à ceux qui préparent la réinsertion de nos frères et sœurs détenus ? A y voir de près, en chaque prisonnier, est un agent de développement. C’est donc dire que notre tâche est ardue, comparée à bien de celle d’autres mieux traités».

Les politiciens ne sont pas épargnés des diatribes des artistes. «Ceux du champ politique ne s’intéressent qu’à leurs potentiels électeurs. Dans le cadre d’une campagne présidentielle qui n’a que trop tôt commencé, nous assistons chaque jour à des financements au bénéfice des potentiels électeurs des camps politiques. Ceci est une triste réalité au regard de la mise en rade des marginaux qui doivent nous être redevables en perspective de leur prochaine réinsertion sociale. Pensons à ceux-ci!», dit DJ Diop Diagne à son tour.

Des confrères n’ont pas non plus échappé aux critiques acerbes des Hip Hopper. «A part La télévision D24, les sites (Lougawebmedias et Gscom) et la radio Carrefour-FM, quels sont les organes de presse venus aujourd’hui répondre à notre appel? La réponse saute aux yeux. Les raisons de cet absentéisme que nous ne cesserons de dénoncer sont simples: l’instinct de chasseur de primes est passé par là», s’insurge Weuz Sen Ngeum à son tour.

‘’kasso Jombul Kene’’, pour non férus de la culture sénégalaise, est l’appellation pour désigner un mouvement populaire d’assistance aux personnes placées dans les liens de la détention carcérale. L’initiateur du mouvement humaniste, le Lougatois Omar Thioye alias Kamak établi en Italie depuis quatre années déjà, en avait dirigé la tenue des premières éditions. Depuis lors, la tradition continue de se perpétuer, suscitant la dévotion à contribuer au bien-être des potaches de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Louga durant trois jours.

Comme à l’accoutumé, la première journée de l’édition, sera  consacrée à la collecte des biens de consommation courante en nature ou en espèce destinés aux prisonniers suivie de la randonnée consiste à aller de quartier en quartier et de concession en concession, pour requérir le pactole auprès des bonnes volontés donatrices. Le lendemain matin de très bonne heure est consacré à la lecture du Saint Coran, prière pour le ressaisissement des inculpés, mais aussi de recueillement en la mémoire de Bathie Kane, un des membres actifs de ‘’Kasso Jombul Kene’’ rappelé à Dieu durant la période. Le rituel aura lieu au quartier général du mouvement à Marbath.  L’après-midi de ce jour sera consacrée à la visite aux prisonniers de la MAC de Louga.

Traditionnellement, le mouvement y apportait de copieux repas préparés que les visiteurs partagent avec les potaches sous la conduite de l’Adjoint au Régisseur de la MAC de Louga. Le festival sera clôturé la soirée par un grand concert musical animé par des rappeurs locaux et étrangers sur la Place Yacine Boubou.

Lougawebmédias.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles