La Banque Mondiale note une série de défis pour 2015 et des coûts d’emprunt plus élevés pour les pays en développement

Les pays en développement sont confrontés à une série de défis difficiles en 2015, y compris à la perspective imminente des coûts d’emprunt plus élevés car ils abordent une nouvelle ère de prix bas pour le pétrole et d’autres matières premières clés, résultant dans une quatrième année consécutive de croissance économique décevante cette année. C’est ce que révèlent les dernières Perspectives économiques mondiales (GEP) du rapport du Groupe de la Banque mondiale, publiées hier mercredi 10 juin 2015.

Le taux de croissance des pays en développement devraient s’établir à 4,4% cette année, pour atteindre 5,2% en 2016 et 5,4% en 2017.

« Les pays en développement ont été un moteur de la croissance mondiale après la crise financière, mais maintenant ils font face à un environnement économique plus difficile », a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim.

« Nous ferons tout notre possible pour aider les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire à devenir plus résilients afin qu’ils puissent gérer cette transition de manière aussi sécurisée que possible. Nous pensons que les pays qui investissent dans l’éducation et la santé des gens, qui améliorent l’environnement des affaires, et créent des emplois grâce à la modernisation des infrastructures, ressortiront beaucoup plus forts dans les années à venir. Ces types d’investissements aideront des centaines de millions de gens à se sortir de la pauvreté « , a-t-il indiqué.

Selon toujours cette étude, avec un décollage prévu des taux d’intérêt américains, l’emprunt sera plus cher pour les pays émergents et les économies en développement au cours des prochains mois. Ce processus devrait se dérouler relativement bien depuis la reprise économique américaine se poursuit, et les taux d’intérêt restent faibles dans d’autres grandes économies mondiales.

Le rapport de la Banque mondiale note cependant, qu’il y a des risques considérables autour de cette attente.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles