La 1ière Journée internationale de la « sécurité sanitaire des aliments » ce 7 juin : une affaire selon la FAO

Célébrée le 7 juin dans le monde entier, la toute première Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments des Nations Unies a pour objectif de garantir la sûreté de la nourriture que nous mangeons.

Chaque année, près d’une personne sur dix dans le monde (soit près de 600 millions de personnes) tombe malade et 420 000 d’entre elles meurent après avoir ingéré de la nourriture contaminée par des bactéries, des virus, des parasites ou encore des substances chimiques, informe un communiqué de la FAO.

Les aliments dangereux ont également pour effet de freiner le développement dans de nombreuses économies à faible et à moyen revenu, ces dernières perdant près de 95 milliards de dollars en productivité. A cela s’ajoutent les maladies, les handicaps et les décès prématurés chez les ouvriers.

La sécurité sanitaire des aliments, une affaire de tous: tel est le thème de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments pour cette année 2019. La sécurité sanitaire contribue à la sécurité alimentaire, à la santé humaine, à la prospérité économique, à l’agriculture, à l’accès aux marchés, au tourisme et au développement durable.

L’ONU a désigné deux de ses agences, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin de mener à bien les efforts visant à promouvoir la sécurité sanitaire des aliments à travers le monde.

La FAO et l’OMS unissent leurs forces en vue d’aider les pays à prévenir, à gérer et à réduire les risques associés à la filière agroalimentaire, en travaillant aux côtés des vendeurs et des producteurs alimentaires, des autorités réglementaires et des principaux acteurs de la société civile, en fonction du lieu de production de la nourriture, à savoir si celle-ci est produite au niveau national ou importée.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles