Indexé dans le bradage de terres à Malika, le maire, Momar Talla Gadiaga balaie d’un revers de main

Une affaire de bradage du foncier  oppose  les populations de Malika et  Tivaouane Peulh au maire Momar Talla Gadiaga . Ce dernier serait en train de dilapider les réserves foncières des localités susmentionnées. Mais le mis en cause se dit blanc comme neige.

Le collectif des habitants de Malika et Tivaouane-Peulh  est en ordre de bataille contre le maire Momar Talla  Gadiaga. Cette structure à fait face à la presse ce week-end pour descendre en flammes l’édile de Malika, qu’il accuse de dilapider les terres de cette zone.

 » Nous  tenons à informer l’Etat sur le bradage foncier auquel s’adonne quotidiennement le maire Talla Gadiaga. Il procède à des terrassements et lotisse pour vendre à tout bout de champ » a dénoncé   Abdoulaye Sow, le secrétaire général dudit collectif et porte-parole du jour. Sow et compagnons demandent ni plus ni moins que le départ de Gadiaga .

En clair, ils réclament l’installation d’une délégation spéciale de même qu’un audit de la gestion de la mairie de Malika.

Réaction : Le maire boute en touche

Joint au téléphone M. Gadiaga a botté en touche ces allégations portées  à son encontre. De son avis il n’a vendu  aucun arpent de terre. À l’en croire c’est un promoteur à qui il a interdit d’extraire du sable sur les terres de sa commune qui cherche à monter une partie de la population contre lui. Il promet  de  clarifier cette affaire  au plus tôt, une fois de retour d’où Dakar dont il est en ce moment absent.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles