Financement des entreprises privées en phase de démarrage : L’AECF annonce un changement au sein de sa Direction

Le Conseil d’Administration de L’Africa Enterprise Challenge Fund (AECF), une institution panafricaine de développement qui fournit un financement catalytique aux entreprises du secteur privé en phase de démarrage et de croissance en Afrique subsaharienne, a annoncé la nomination de Mme Victoria Sabula au poste de Directrice générale.

« Mme Sabula apporte de solides connaissances en matière de développement, d’accès au financement, d’atténuation des risques, de conformité, de fiscalité et de gouvernance d’entreprise. Le conseil d’administration de l’AECF la remercie d’avoir accepté de jouer ce rôle », a déclaré Lord Paul Boateng, Président du Conseil d’Administration de l’AECF.

Selon le communiqué reçu, avant de rejoindre l’AECF, Victoria a occupé le poste d’avocate générale de l’AGRA et de secrétaire de la société, assurant la supervision stratégique des activités de conseil juridique, de conformité, de gestion des risques et de gouvernance pour les programmes de l’AGRA en Afrique subsaharienne. Durant son parcours à AGRA, elle a géré la transition de l’AECF en tant que projet de AGRA à une filiale indépendante.

Avec la croissance rapide des petites et moyennes entreprises (PME), les économies africaines offrent une excellente opportunité d’investissement dans l’agroalimentaire, les énergies renouvelables et le changement climatique.

Cependant, relève le document, les PME africaines ont encore du mal à mobiliser des capitaux, le déficit de financement se situant à 331 milliards de dollars américains. L’AECF, grâce à son financement innovant, espère combler ce fossé en finançant le secteur privé dans les domaines de l’agroalimentaire, des énergies renouvelables et du changement climatique en Afrique subsaharienne. « Je suis très ravie et je me sens privilégiée de faire partie de cette aventure transformationnelle », a déclaré Mme Victoria Sabula, directrice générale de l’AECF.

La nomination de Mme Sabula survient à un moment où l’AECF souhaite faire ressentir son impact à une plus grande échelle et où le travail accompli au cours des deux dernières années doit être consolidé. Elle travaillera en collaboration avec des partenaires pour libérer des opportunités pour les communautés rurales et marginalisées d’Afrique

Elle est titulaire d’une licence en droit de l’Université Moi, d’un diplôme d’études supérieures en droit de la Kenya School of Law, d’un diplôme en gestion des ressources humaines obtenu au Kenya Institute of Management et d’une maîtrise en administration des affaires obtenue à Nazarene University. En 2015, elle a été nommée dans le Legal 500’s General Counsel Power List Africa, qui honore les 100 meilleurs conseillers juridiques d’entreprise en Afrique.

L’AECF a achevé deux années de mise en œuvre d’une nouvelle stratégie ambitieuse visant à aider les entreprises africaines à innover, à créer des emplois et à tirer parti des investissements et des marchés pour créer de la résilience et des revenus durables pour les communautés rurales d’Afrique. Au cours de cette période, l’AECF a augmenté la taille de son fonds de 256 millions de dollars américains à 356 millions de dollars américains et a amélioré la vie de 3,2 millions de ménages en 2018 seulement.

 

Mamadou Nancy Fall

Rédacteur

Mamadou Nancy Fall

à lire

Autres Articles