Enrichissement illicite Quand la Crei se contente du menu fretin et oublie les gros morceaux

L’Inspecteur des Douanes Djadji Ba, numéro 2 du bureau Dakar-Pétrole du Port de Dakar,  a un mois pour se justifier sous peine de connaître le même sort que Karim Wade : la prison.

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a donc décidé de mettre en demeure pour lui demander de justifier son patrimoine et plus particulièrement les centaines de millions que son fils a dérobés, nous dit ‘’L’As’’.

Mais selon nos confrères, ce qui est tout de même curieux, c’est que depuis l’installation de Abdoulaye Diagne comme procureur spécial près la Crei, rien n’a bougé. Pas même les dossiers en instruction, sans compter la longue liste dressée par Alioune Ndao, alors procureur spécial, comportant des pontes de l’ancien régime.

Alors, se demande « L’As », pourquoi subitement la Crei s’intéresse-t-elle au menu fretin alors qu’il y a des milliards encore dans le vent, dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Abdoulaye Diagne, devenu parquetier, devra user de tous ses talents pour crédibiliser la Crei aux yeux de l’opinion de plus en plus convaincue qu’elle est une juridiction pas crédible.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles