Disque d’or, large popularité : Comment à 23 ans, la malienne Aya Nakamura affole les réseaux sociaux en France

A 23 ans, cette Malienne d’Aulnay-sous-Bois affole les réseaux sociaux et les sites de streaming avec son mélange de zouk et de dancehall.

Un jour, Aya Nakamura donne une séance de dédicaces. Une petite fille s’avance. Aya lui demande : « Et toi, que veux-tu faire quand tu seras grande ? » L’enfant répond : « Je voudrais être comme toi. » Cette petite fille, c’était Edith Piaf. C’est le genre de récit délirant qu’on peut lire sur les réseaux sociaux. Aya Nakamura rend fou.

Son titre « Djaja » a été n° 1 aux Pays-Bas ; la dernière francophone à avoir accompli cet exploit était Edith Piaf, avec « Je ne regrette rien » (1961). Plébiscité par les femmes de 13 à 34 ans, son album « Nakamura » est devenu disque d’or en deux semaines.

Avec son beau mélange de zouk et de dancehall, avec ses tubes « Comportement » et « Copines », cette chanteuse malienne d’Aulnay-sous-Bois affole Deezer et Spotify. On lit même cette proclamation sur Twitter : « Dans une interview exclusive, Marie-Antoinette révèle avoir choisi Aya Nakamura comme sa légitime descendante, faisant d’Aya la nouvelle reine du royaume de France. »

nouvelobs.com

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles