DÉPISTAGE SIDA : Kolda, la région la plus touchée par ce fléau

Dans le cadre de sa mission de sensibilisation et de protection des adolescents et des jeunes contre le Vih/Sida et les Ist sur toute l’étendue du territoire, le ministère de la Jeunesse, en partenariat avec le Cnls, a publié hier les résultats de l’édition 2018 de la Semaine nationale de mobilisation des jeunes contre le Sida. Communément appelé Semaine jeunes/Sida (Sjs), les dépistages organisés à cette occasion sur cette couche, ont permis de classer la région de Kolda la plus touchée du pays avec 8 cas positifs.

Les résultats de l’édition 2018 de la caravane nationale de sensibilisation et de dépistage volontaire, gratuit et anonyme du Vih à l’endroit de la population en général et de la jeunesse en particulier, organisée par le ministère de la jeunesse à travers le Projet promotion des jeunes (Ppj) en partenariat avec le Conseil national de lutte contre le sida (Cnls) sur toute l’étendue du territoire, ont été publiés hier. Parmi les 14 régions du Sénégal dont la caravane a sillonné, celle de Kolda est la plus touchée avec 8 cas positifs dont 6 femmes et deux hommes sur 291 dépistés. Ce qui confirme la féminisation de la maladie qui demeure une réalité avec 12 femmes contre 6 hommes sur un total de 18 cas positifs sur les 4051 personnes dépistées dans les 14 régions. Parmi ces dépistés 2836 ont un âge compris entre 15 et 24 ans, 1057 ayant un âge compris entre 25-49 ans et 158 qui ont un âge qui dépasse les 49 ans soit un taux de performance de 96,45% eu égard à l’objectif de départ de 4200 à dépister avec trois sorties soit 300 par région durant la semaine par des stratégies avancées.

Cette révélation est du Directeur de Projet de promotion jeunes, Alassane Diallo. Selon lui, seules les régions de Kaffrine et de Fatick ne disposent pas de centre conseil pour les adolescents les jeunes, rendant un peu difficile la tâche surtout la précité où la grève du personnel a impacté sur l’atteinte des indicateurs ne permettant pas d’atteindre les 100 %. « Toutes les personnes dépistées ont retiré leur résultat et les cas positifs sont référés au niveau des structures de prise en charge pour un suivi et un traitement », a-t-il déclaré. M. Diallo s’exprimait lors du point de presse publiant les résultats de la caravane de dépistage de la Semaine jeunes/sida (Sjs) dont Ziguinchor a abrité la cérémonie de lancement.

Toutefois, le choix de Ziguinchor pour abriter ce rendez-vous n’est pas fortuit. Il se justifie par sa position géographique par rapport à la Gambie et la Guinée Bissau, sa situation d’instabilité, son taux de prévalence supérieur à la moyenne nationale (1%) à cause de la mobilité de sa population, entre autres. Cette semaine de jeunes/sida a pour objectifs de sensibiliser les autorités du secteur jeunesse sur la nécessité de pérenniser les acquis de prévention du Vih chez les ados et les jeunes, de lutter contre la discrimination et la stigmatisation à l’égard des Pv/Vih, de poursuivre les préventions au sein de cette couche pour tendre vers l’élimination radicale des nouvelles infections et transmissions entre mère et enfant. Le thème retenu pour l’édition 2018, est « l’atteinte des trois 90 d’ici 2020: c’est possible pour une jeunesse responsable, citoyenne et volontaire ». Ainsi, du point de vue des performances régionales, Dakar vient en tête avec 457 dépistées dont 2 cas positifs, suivie de Kaolack avec 447 et Ziguinchor en troisième position avec 427 dépistées dont zéro cas positif.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles