Démarche jugée déséquilibrée de l’ARTP en faveur d’Orange en détail, les exigences et recommandations de l’ASUTIC

Selon l’Association Sénégalaise des Utilisateurs des Technologies de l’Information et de la Communication en abrégée « ASUTIC », (une association à but non lucratif fondée à Dakar en Septembre 2014 qui a obtenu son récépissé en Mai 2015),  depuis 2012, l’ARTP est constante dans sa démarche de satisfaire les intérêts du Groupe Orange.

D’après le communiqué parvenu à www.lactuacho.com, «  Elle n’a jamais travaillé pour la création des conditions d’une concurrence saine et loyale entre les opérateurs encore moins pour la préservation des intérêts du Sénégal. L’ARTP ne sort de sa torpeur que pour prendre des décisions favorables à Orange.

La liste noire de la «­Cosa Nostra­» des télécoms, ARTP-Orange, est longue, selon l’Association qui détaille:

  • Lancement du service de portabilité pour permettre à Orange d’augmenter ses tarifs­;
  • Limites et insuffisances dans la procédure de mise en œuvre de la portabilité au profit d’Orange­;
  • Bradage en catimini du renouvellement de la licence d’Orange pour 17 ans­;
  • Gré à gré dans le processus d’octroi de fréquences 4G à Orange en oubliant Expresso et Tigo, une discrimination faite par l’ARTP qui donne une image négative du Sénégal à l’égard des investisseurs­;
  • Lenteur suspecte dans la libéralisation du marché de l’internet. L’ARTP est aphone sur le sujet depuis le lancement de l’appel d’offre, il y a de cela 6 mois (07 Novembre 2016);
  • Réduction illégale de la pénalité infligée à Orange­;
  • Refus systématique d’encadrer les tarifs de détails d’Orange sur la base des dispositions de l’article 15 du code des télécoms de 2011­;
  • Réactions timides, pour ne pas dire les tergiversations et atermoiements de l’ARTP dans les contentieux Hayo (Operateur de service universel) contre Orange­;
  • De même, l’ARTP n’a jamais posé un seul acte concret pour le dégroupage de la boucle locale qui aurait pour effet de casser le monopole d’Orange sur le réseau filaire depuis 20 ans (1997)­;
  • Tout ceci sans compter avec un manque de volonté manifeste à protéger et défendre les consommateurs face aux nombreux abus et arnaques d’Orange tel que la facturation de la boite vocale alors qu’elle est déclarée gratuite­;
  • Et enfin, les manquements d’Orange à son cahier des charges jamais sanctionnés par l’ARTP.

Ce constat, loin d’être exhaustif, révèle l’ampleur du désastre que constitue l’ARTP. La régulation du secteur des télécoms depuis 2012, par cette autorité s’est faite au détriment des intérêts du Peuple Sénégalais au profit de ceux du Groupe Français Orange. A l’heure de l’évaluation, la gestion de l’ARTP du secteur télécoms sera marquée d’une grosse pierre noire dans le bilan de l’actuel régime tant elle est jalonnée d’échecs et de renoncements à la préservation de l’intérêt national.

L’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC (ASUTIC)­:

  • Dénoncel’augmentation des tarifs de roaming d’Orange en Afrique de l’Ouest­par l’ARTP;
  • Demandeaux autorités supérieures à donner des injonctions à l’ARTP pour un retour aux anciens tarifs d’Orange­;
  • Recommandeaux sénégalais voyageant en Afrique de l’Ouest, pour éviter de payer les tarifs exorbitants de l’ARTP, de continuer à utiliser des applications mobiles de VOIP tels que Skype, Viber ou WhatsAp en étant connecté à un réseau WiFi ou de consommer local en se procurant la carte SIM du pays visité.
  • Appellele Peuple Sénégalais à apprécier le moment venu tous les actes contraires aux intérêts nationaux posés par nos autorités.

 

L’objectif de l’association est de représenter et protéger les droits et les intérêts socio-économiques des consommateurs des produits et Services des technologies de l’information et de la communication pour des services de qualité, au meilleur prix, accessible à tous les Sénégalais, rappelle le communiqué.

 

Fait à Dakar, le 06 Avril 2017
Le Président Ndiaga Gueye
Courriel­: infos@asutic.org
Tél­: 77 307 18 18 / 76 650 63 63

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles