Déchets : des millions de tonnes de plastique déversées par les pays occidentaux sur les côtes paradisiaques de pays en développement, alerte Avaaz

Ces jours-ci à Genève se tient un sommet qui doit décider de mettre un coup d’arrêt à ces exportations, mais le gouvernement de Trump fait blocage. Une vague de soutien citoyenne pourrait faire la différence – « ensemble, lançons de toute urgence ce message clair: halte aux déchets plastiques au paradis! » alerte Avaaz.

C’est à peine croyable — les gouvernements occidentaux déversent des millions de tonnes de plastique sur les côtes paradisiaques de pays en développement au lieu de les recycler ! C’est ainsi selon Avaaz, une organisation de défense, que des images choquantes de plages paradisiaques étouffant sous les déchets plastiques sont constatées, mais rares sont ceux qui savaient que ce plastique pouvait provenir d’Europe, des États-Unis ou du Canada!

En ce moment-même à Genève, tentant de mettre fin à ce scandale, un sommet doit décider de l’arrêt des exportations de déchets plastiques vers les pays qui ne peuvent pas les traiter.

Cette idée a reçu une forte adhésion mais de grands industriels et de puissants gouvernements comme celui de Donald Trump veulent la bloquer. Selon nos sources diplomatiques, une démonstration massive de soutien pourrait faire la différence, et ces alliés parleront en notre nom en salle des débats dans 48h — alors faisons-nous entendre de toute urgence avec un message clair: halte aux déchets plastiques au paradis!
Le plastique asphyxie littéralement nos océans. C’est un carnage monstrueux: des baleines mortes viennent s’échouer, le ventre rempli de plastique, les oiseaux de mer s’étouffent, les tortues se noient… Et la plupart du plastique finit dans les mers de pays en développement dépourvus de solides filières de recyclage.

« C’est complètement INSENSÉ que les pays riches y expédient leurs déchets plastiques ! », se désole l’Organisation de défense.

« Aujourd’hui nous pouvons changer les choses. Une coalition de pays emmenée par la Norvège se bat pour inclure le plastique à un accord sur les matières dangereuses. Cela signifierait qu’il ne pourrait plus être exporté sans garanties de recyclage efficace, et donnerait aux pays les plus pauvres le droit de le refuser.

Nous ne résoudrons pas la crise du plastique qui envahit nos océans en utilisant les plages comme décharges. La décision sera prise dans les prochains jours — alors rejoignez notre appel pour dire à nos gouvernements: halte au largage de déchets plastiques au paradis! « , ajoute-elle.

Dites non aux déchets plastiques au paradis

Notre mouvement a maintes et maintes fois combattu le fléau de la pollution plastique. Nous avons contribué à l’interdiction des sacs plastiques, financé des campagnes de dépollution des rivières, et lancé aux Nations Unies un appel massif à l’interdiction des plastiques jetables. Une fois encore, nous devons agir pour défendre nos océans.

Avec espoir et détermination,

Risalat, Rewan, Bert, Iain, Spyro, Alex, Rosa, et toute l’équipe Avaaz

Pour plus d’information:

Recyclage des déchets: les causes d’une crise mondiale (Courrier international)
https://www.courrierinternational.com/article/recyclage-des-dechets-les-causes-dune-crise-mondiale

Classement des déchets dangereux, ce que la Norvège propose à la convention de Bâle (Usine nouvelle)
https://www.usinenouvelle.com/article/tribune-classement-des-dechets-dangereux-ce-que-la-norvege-propose-a-la-convention-de-bale.N803900

Michel DIEYE

Rédacteur

Michel DIEYE

à lire

Autres Articles