Décès du Général Lamine Cissé : le Sénégal perd un homme de référence au parcours prestigieux

Décédé hier, le général d’armée Lamine Cissé, né le 31 Décembre 1939 à Sokone est assurément une référence non seulement pour l’Armée, pour le peuple sénégalais, Il a été  un officier général  ayant exercé les fonctions de Chef d’état-major général des armées, Ministre de l’Intérieur, chef Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest.

Le Général Cissé est titulaire de plusieurs décorations nationales et étrangères. Il a été le premier officier – toutes nationalités confondues, y compris la française – de sa promotion de Saint-Cyr (BirHakeim 1961/63) à être décoré de la Légion d’honneur pour son rôle aux Philippines dans la libération d’un otage français, Pierre Huguet.

En 2008, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) à Washington lui décerne aussi le Prix du visionnaire (Visionary Award).

Ensuite le 10 juin 2010, l’Université de la défense nationale de Washington – dont il est diplômé – lui décerne le titre de docteur honoris causa6. Le général Cissé devient ainsi « le premier non Américain et le premier Africain à recevoir cette distinction ».

Sur son parcours, sorti de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (France) en 1963, il est de la même promotion que le Général Mouhamadou Lamine Keita ancien CEMGA. Le général Cissé est diplômé de l’Université de la défense nationale de Washington (National Defense University) dont il est admis en 1992 dans le Hall of Fame.

Il est aussi diplômé du Centre des hautes études en défense nationale de Paris et de l’École d’État-major de Fort Leavenworth College, à Kansas City dont il a été le premier Sénégalais à être breveté. Il a également suivi les cours de l’Université de Rennes.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles