Coopération Vers un regain de dynamisme dans les relations entre la CEDEAO et la BID

La Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et le Groupe de la Banque islamique de développement (BID) entendent donner un nouveau souffle à leurs relations.

C’est la raison qui sous-tend la visite de travail effectuée du 6 au 9 février 2017 au siège du Groupe à Djeddah, en Arabie Saoudite, par le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, nous apprend un communiqué parvenu à www.lactuacho.com.

Ce déplacement intervient après la signature, en novembre 2016, d’un Mémorandum d’entente entre la Commission de la Cedeao et la BID. M. de Souza s’est entretenu avec le président de la BID, Dr Bandar Hajjar, deux vice-présidents de l’institution, Dr. Mansur Muhtar et Sayed Aqa, ainsi qu’avec les principaux responsables des institutions spécialisées de la BID, à savoir, l’Institut islamique pour la Recherche et la Formation, la Société internationale islamique pour le financement du commerce, de même que la Société islamique pour l’Assurance de l’investissement et des Crédits d’exportation.

Le président de la Commission de la Cedeao a également eu des échanges avec le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Dr. Yousef Al-Othaimeen.

Ces différents entretiens ont permis à M. de Souza d’exposer à ses hôtes la vision de la Cedeao et les grands chantiers prévus au Programme communautaire de développement (PCD).

Selon le document, ils lui ont aussi donné l’occasion de plaider pour le renforcement des capacités financières de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC), devant permettre à cette institution de contribuer efficacement au développement économique des Etats membres de la Communauté.

Saluant le dynamisme de la Cedeao en tant qu’organisation économique régionale, les interlocuteurs du président de la Commission l’ont assuré du soutien de leurs institutions respectives.

Marcel de Souza et ses hôtes ont convenu, entre autres, de la participation de la BID et de l’OCI au groupe de contact pour l’accompagnement de la relance économique de la Gambie, de l’appui à la prise de participation dans le capital ainsi qu’au financement de certains projets inscrits au portefeuille de la BIDC, tout comme de l’assistance destinée à la mobilisation du capital de la compagnie maritime régionale « Sealink ».

Ils se sont accordés sur la poursuite des échanges avec la BIDC pour la mise en place des lignes de financement PME/PMI – micro finance – Import/Export, l’appui à la transformation du Centre informatique communautaire (CIC) de la Commission en un Centre de formation et de renforcement de capacités pour le développement de la Cedeao, nous dit toujours le communiqué.

Ils se sont également entendus sur l’appui au renforcement des capacités dans les domaines non exhaustifs tels que la statistique, la finance islamique, le suivi-évaluation et l’analyse des projets d’investissement, la gestion des projets, sans oublier la coopération dans les domaines de la recherche et du suivi des indicateurs de pauvreté, en lien avec les objectifs de développement durable (ODD).

Par ailleurs, Marcel de Souza et ses hôtes ont discuté de l’organisation d’une rencontre annuelle entre le secteur privé ouest-africain et celui des autres pays membres de l’OCI en vue d’accroître les échanges commerciaux, de l’appui à l’harmonisation du cadre juridique afférent au partenariat public-privé en Afrique de l’Ouest, ainsi que de la signature d’un Mémorandum d’entente entre la Commission de la Cedeao et l’OCI.

A noter que pour son déplacement dans la capitale saoudienne, le président de la Commission était accompagné de son Assistant spécial, Franck Brathier,  du Commissaire de ladite Commission chargé des Politiques macro-économiques et de la Recherche économique, Mamadou Traoré, et du Vice-président de la BIDC chargé des Opérations,  Abdoulaye Fall.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles